in

Lutte contre le Covidd-19 : La Beac va injecter plus de 500 milliards dans la sous-région

IMG 20190403 WA01221

La décision a été prise au terme de la 3e session extraordinaire du Programme des Réformes économiques et financières de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Pref-Cemac) qui a eu lieu le 28 mars 2020 à Brazzaville, capitale congolaise.

IMG 20190403 WA01221
Session de la Cemac (c) Droits réservés

Dans un contexte particulièrement marqué par la pandémie du Covid-19, cette session présidée par le ministre d’État congolais en charge de l’Économie et de l’Industrie, Gilbert Ondongo, a permis aux États membres de prendre connaissance de l’impact réel du coronavirus sur les économies et d’adopter un plan de riposte économique et financière, à l’échelle communautaire, a appris lebledparle.com.

Le contenu de la riposte budgétaire 

S’agissant de la riposte budgétaire, le Pref-Cemac recommande appelle les institutions financières à une mobilisation « sous régionales » (Beac et Bdeac), ainsi que les marchés financiers sous régionaux, en vue d’accroître les ressources budgétaires des États pour faire face aux trois chocs : « sanitaire, économique et sécuritaire ».

Tout en invitant les États à poursuivre leurs efforts en matière de rationalisation des dépenses publiques, l’organe leur recommande, dans l’utilisation des ressources budgétaires qui seront mobilisées auprès des institutions financières sous régionaux, d’accorder la priorité aux « dépenses de santé et d’amortissement des chocs économiques et sociaux ». Le Pref-Cemac leur recommande surtout « d’adopter dans les plus brefs délais, des Lois de Finances rectificatives 2020, pour aligner la gestion des Finances publiques sur des prévisions actualisées et réalistes des recettes budgétaires et des dépenses publiques, en vue de renforcer les moyens de lutte contre la propagation de la pandémie du Covid-19, tout en garantissant le fonctionnement régulier de l’État ».

 Au plan monétaire et financier

Le Pref-Cemac dans ce volet, recommande aux États de : « continuer d’assurer la mise en œuvre de la nouvelle réglementation des changes, au regard des résultats obtenus en matière de stabilité financière nouvelle et de reconstitution des réserves de change ». Dans ce registre, la mesure la plus parlante est sans doute, l’« acte » donné à la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), de procéder au « relèvement par elle du niveau d’injection des liquidités dans le système bancaire sous régional à hauteur de 500 milliards FCFA ». Bien plus, le Pref-Cemac a aussi décidé d’« appuyer la Beac dans sa proposition de hausser ce niveau en cas de besoin ».

Le Pref-Cemac a aussi approuvé « l’utilisation de l’enveloppe de 90 milliards FCFA mise à la disposition de la Bdeac (Banque de Développement des États de l’Afrique centrale, ndlr) par la Beac pour le financement des projets publics portant sur la lutte contre la pandémie du Covid-19 et le renforcement des systèmes sanitaires nationaux ».

« S’agissant de l’intégration régionale, les ministres (membres du Pref-Cemac, ndlr) ont décidé de maintenir la libre circulation des marchandises et des personnels de santé indispensables à la lutte contre la pandémie du Covid-19, sous réserve des contrôles sanitaires appropriés », lit-on dans le communiqué final rendu public à l’issue de cette session.

Pour approfondir :   Le Cameroun a exporté pour 650 milliards de FCFA vers la France selon l'Ambassade française au Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

yeguie cavaye djibril

Cameroun : Un cadre du RDPC explique pourquoi Cavaye Yeguie a été réélu à l’AN

virgin margarida traite prostituees

Lutte contre le Covid-19 : Une cinquantaine de prostituées mise aux arrêts à Yaoundé