in

Lions Indomptables: Marius Omog, le Camerounais de la short-list pour succéder à Volker Finke

Omog marius

L’ancien entraîneur de l’AC Léopards de Dolisie est le seul Camerounais dans la liste réduite des candidats au poste de sélectionneur des Lions Indomptables.

Omog marius

Les noms ont circulé, la presse a cité François Omam Biyick, Alexandre Belinga, Bonaventure Djonkep Etc. C’est finalement Joseph Marius Omog.  A en croire nos sources, proche du dossier, le Professeur certifié d’éducation physique et sportive est le seul Camerounais présent dans la short-list des cinq entraîneurs auditionnés par la Commission Oumarou Tado, chargée de conduire le processus de recrutement du nouveau sélectionneur des Lions Indomptables.

L’ancien joueur de Dragon de Yaoundé ne se retrouve pas à ce niveau par hasard. Marius Omog s’est en effet bâti ces dernières années un solide palmarès qui fait de lui l’un des techniciens les plus respectés du continent. En 2012, il remporte presqu’à la surprise générale la Coupe de la Confédération avec les Congolais de l’AC Léopards de Dolisie. Le Camerounais offre ainsi au Congo Brazzaville son premier trophée continental depuis près de quatre décennies.

L’année d’après, il rejoint Azam, un club tanzanien de première division. Si depuis, son parcours est peu connu du grand public, ça n’enlève rien en la valeur de celui qui est titulaire d’une licence B de l’Union Européenne de Football Association (Uefa). S’il est finalement porté à la tête de la sélection nationale, Joseph Marius Omog ne sera pas complètement dépaysé.

Il connait en effet bien la maison pour y avoir séjourné par le passé. Il a été adjoint de Wilfried Schafer entre 2001 et 2003. Il fait donc partie du staff qui a offert au Cameroun sa quatrième Coupe d’Afrique des Nations. L’ancien pensionnaire de l’école des entraîneurs de Leipzig, en Allemagne est ensuite nommé sélectionneur des Lions A’. Omog connait un cuisant échec, puisqu’il ne parvient pas à qualifier le Cameroun pour la première édition du Chan (Championnat d’Afrique des joueurs locaux).

A sa décharge, la RDC qui avait barré la voie au Cameroun, remporte la compétition. C’est alors que celui qui est passé dans l’encadrement technique de Fovu club de Baham ou Aigle de la Menoua décide de quitter le pays pour embrasser sa carrière internationale. Une carrière qui pourrait lui valoir un retour triomphal dans les prochaines semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Eau potable

    La Chine investit 23 milliards de F CFA pour construire 145 forages dans les régions du Sud et du Centre

    Medicaments

    Bientôt de nouveaux médicaments produits au Cameroun