in

Le géant américain du streaming, Netflix à la conquête du Cameroun

Capture therapy

Le cinéma camerounais séduit le public international. La superproduction camerounaise « Therapy » d’Anurin Nwunembon et Derick Musing occupe désormais une place dans le catalogue du géant américain, Netflix, grâce à un accord conclu les deux parties. Le film est disponible depuis vendredi 26 mars 2021.

Capture therapy
Acteurs Therapy (c) Droits réservés

En effet, le long-metrage Therapy, tout premier film camerounais sur cette plateforme VOD, raconte l’histoire d’un couple au bord de la dépression. « Nous arrivons sur Netflix. L’attente est terminée. C’est un grand pas pour l’industrie cinématographique camerounaise et pour tous les amoureux de cinéma camerounais », réagissait son coréalisateur Derick Musing, le 1er mars 2021 sur son compte Facebook.

Le choix de la production camerounaise

C’est le signe d’une nouvelle stratégie et d’un progrès considérable dans l’industrie cinématographique camerounaise. Installé sur le continent depuis 2016, Netflix se contentait jusqu’alors de racheter des productions comme des films nigérians de Nollywood, ou des séries non produites par ses soins comme le thriller sud-africain « Shadow ».

Pour approfondir :   Quand Rigobert Song bute sur la méthode Belmadi et manque sa première sortie avec les Lions indomptables

Les défis de l’Afrique

Même si Netflix ne divulgue pas son nombre d’abonnés sur le continent, l’on quand-même qu’il y a 47,3 millions de comptes sur la zone Europe, Afrique, Moyen-Orient. Selon une étude du cabinet américain Digital TV Research, le marché africain a de quoi attirer les convoitises : les revenus issus de la vidéo à la demande devraient y être multipliés par six d’ici 2025, et Netflix devrait s’octroyer la plus grosse augmentation d’abonnés, avec à terme 5 millions de clients.

Pour approfondir :   Musique: V WOBI présente « #DrinkOne » (Vidéo)

L’enjeu pour l’américain, c’est de s’adapter aux habitudes des Africains. Le coût élevé des données mobiles restera aussi un défi, et l’entreprise américaine a pour cela déjà commencé à travailler avec des opérateurs télécoms ou d’autres diffuseurs locaux, pour rendre ses contenus plus accessibles.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Capture Bafang

La commune de Bafang veut construire un parc à camions à hauteur de 650 millions de FCFA

ViDcF77L Cabral

Cabral Libii élu président du Bureau exécutif du Réseau des parlementaires pour le Sport