in

Le Cameroun menace d’expulser les travailleurs étrangers sans papiers

Selon une communication du gouvernement, les employeurs ont jusqu’au 31 mai pour régulariser la situation de leurs travailleurs clandestins, a appris Lebledparle.com.

Travailleurs etrangers

Après six mois de sensibilisation, les autorités passent à la répression. Des sanctions ont déjà été infligées à certaines entreprises qui emploient des travailleurs étrangers en situation irrégulière, et le gouvernement intensifie maintenant ses mesures. « À partir du mois de juin, il y aura des expulsions effectives des expatriés en situation irrégulière de leurs lieux de travail », déclare Jeanine Ngo’o Eba, directrice de la régulation de la main-d’œuvre au ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, dans une interview accordée au Cameroon Tribune. Pour atteindre cet objectif, les autorités prévoient de recenser toutes les entreprises qui emploient du personnel étranger, localité par localité. Une mission interministérielle composée de responsables du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, du ministère des Finances, de la Délégation générale à la Sureté nationale et du ministère du Travail a dressé un bilan à la suite d’un travail de terrain.

Des milliers de travailleurs clandestins au Cameroun

Ce bilan confirme que sur les 10 000 travailleurs étrangers présents au Cameroun, seuls 4 000 sont en situation régulière (40%), tandis que 6 000 se trouvent en situation irrégulière (60%). A titre d’exemple, parmi une vingtaine d’entreprises visitées à Yaoundé, seulement deux d’entre elles ont des expatriés en situation régulière, ayant obtenu l’autorisation du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle pour exercer une activité professionnelle au Cameroun. La situation est potentiellement plus préoccupante à Douala, où le nombre d’entreprises est plus important, notamment avec des projets à capitaux étrangers. Il convient de souligner que l’emploi clandestin de travailleurs étrangers dans divers secteurs tels que le bâtiment et les travaux publics, le commerce et l’exploitation forestière, au détriment des travailleurs locaux, est souvent justifié par le présumé manque d’expertise.

Pour approfondir :   Cameroun - Téléphonie: le 6 nouveau préfixe pour les abonnés Orange MTN et Nexttel dès le 21 Novembre

Cet état de choses, contribue à accroître le taux de chômage au Cameroun au fil des ans, car le respect des quotas n’est pas toujours assuré. Selon la Banque africaine de développement, le taux de chômage au Cameroun est passé de 3,4% en 2020 à 6,1% en 2021, soit une augmentation de 2,2% en glissement annuel. Cependant, le départ de ces travailleurs étrangers en cas de non-régularisation de leur situation pourrait perturber la progression des travaux. Le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle redoute les « inconvénients préjudiciables au fonctionnement des entreprises et à l’exécution des grands projets d’investissement publics et privés » qui pourraient résulter de l’expulsion des travailleurs en situation irrégulière de leurs lieux de travail.

Pour approfondir :   La nouvelle hausse du tarif du taxi sera de 50 FCFA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Orange MTN

Téléphonie mobile : l’ART condamne MTN et Orange à payer près de 4 milliards de FCFA pour mauvaise qualité de services

Yves Landry Galax Etoga SED 780x440 1

La Gendarmerie resserre l’étau autour des promoteurs du discours haineux au Cameroun après les tensions de Sangmélima