in

L’ancienne ministre de l’Education de base Haman Adama est morte

Haman Adama née Halimatou Mahonde, a occupé le poste de ministre de l’Éducation de 2004 à 2009.

haman adama
Haman Adama-DR

Haman Adama n’est plus. L’ancienne membre du gouvernement a passé l’arme à gauche ce 29 avril 2024. Originaire du département de la Bénoué, Haman Adama a été formée à l’École nationale d’administration et de magistrature (ENAM) avant de rejoindre le gouvernement en tant que secrétaire d’État à l’Éducation nationale le 18 mars 2000. Elle a ensuite été nommée ministre de l’Éducation de base du 8 août 2004 au 30 juin 2009.

Après des accusations de détournement de fonds, elle a été arrêtée le 6 janvier 2010. Son limogeage du gouvernement avait eu lieu un an plus tôt, le 30 juin 2009, et elle avait été remplacée par Youssouf Adidja Alim, également originaire de la Bénoué. Après plus de deux ans de détention à la prison centrale de Kondengui à Yaoundé, elle a été officiellement informée des accusations portées contre elle. Initialement accusée de détournement de près d’un milliard de Fcfa, le montant a été réduit à environ cent millions de Fcfa par le juge d’instruction.

Pour approfondir :   Jeux universitaires 2024 : Yaoundé II s'envole en tête du classement des médailles, le point

Remboursement des fonds détournés

Les accusations à son encontre, portaient sur la mauvaise gestion des contrats publics liés à la gestion du paquet minimum, conçu pour garantir la gratuité de l’enseignement primaire. Conformément aux dispositions du Tribunal criminel spécial permettant à l’accusé de restituer les fonds détournés, Haman Adama a remboursé à l’État la somme de 212,5 millions de Fcfa et avait recouvré la liberté.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Castelletto triste

Jean Charles Castelletto : « le Cameroun c’est 23-24 millions de coachs »

Dette publique

Dette publique : Le Cameroun a payé des intérêts à hauteur de 71 millions de FCFA