in

La revue de presse camerounaise du lundi 13 février 2023

Très chers abonnés, bonjour et bienvenus à votre traditionnelle revue de presse matinale. Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, l’essentiel à retenir des informations parues en kiosque au Cameroun ce jour.

LES UNES

Commençons avec le quotidien Le Jour. Dans sa publication de ce matin, l’on apprend qu’au moins cinq travailleurs des plantations de la CDC ont été tués et plusieurs blessés vendredi dans la région du sud-ouest du Cameroun. Selon le journal, les assaillants, encore non identifiés, ont tiré sur un camion transportant des employés de la Cameroon Development Corporation (CDC) la plus grande entreprise agro-industrielle publique du pays dont les travailleurs ont déjà été pris pour cible par des séparatistes armés anglophones.

Mutations en parle également en sa grande Une ce lundi. Selon lui, l’embuscade a eu lieu vers 17h30,  heure locale, près de la ville de Tiko après que les ouvriers aient terminé leur travail. Aucun groupe n’a pour l’instant revendiqué l’attentat, lit-on.

Cameroon Tribune propose une analyse du discours du chef de l’État à la jeunesse. Comme de tradition, le Président de la République, s’est adressé à la jeunesse le 10 février 2023, veille de la célébration de la 57e édition de la Fête de la Jeunesse. Après une introduction mettant en relief le contexte international marqué par « les crises dont les effets touchent la quasi-totalité des secteurs d’activités et n’épargnent aucun Etat », le Chef de l’Etat a donné à ce discours un ton prescriptif, en exhortant ses jeunes compatriotes à devenir de véritables auto-entrepreneurs. C’est à lire dans les colonnes du quotidien à capitaux publics.

« Une fièvre hémorragique fait trembler le Cameroun », titre Émergence ce matin. D’après son récit, les autorités publiques camerounaises ont donné l’alerte le 8 février, quant à une pathologie mystérieuse qui a fait plusieurs « décès inexpliqués » ces dernières semaines, dans des villages à la frontière avec la Guinée équatoriale. Selon notre confrère, c’est environ 20 personnes qui ont déjà été tuées par cette maladie non identifiée, qui se manifeste par des hémorragies nasales, de la fièvre, des douleurs articulaires et d’autres symptômes qui peuvent conduire à la mort en quelques heures.

Pour approfondir :   Cameroun : la « fausse » lettre de Vladimir Poutine à Paul BIYA

EcoMatin de ce matin nous apprend que depuis le 25 janvier 2023, le président de la République, Paul Biya, est à la recherche de « l’oiseau rare » qui remplacera Modeste Mopa Fatoing au poste de Directeur général des Impôts (DGI), à la suite de son détachement au Fonds monétaire international (FMI). Pour assurer la continuité du service, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, avait désigné deux intérimaires, Kassimou Aba Mariamou, actuel directeur du recouvrement des valeurs fiscales et de la curatelle et Roger Meyong Abath, qui assure actuellement les fonctions de chef d’inspection des services des impôts au sein de la méme administration, en l’occurrence. Différents lobbies s’affrontent pour la désignation du futur patron du fisc. Quatre noms sur les parafeurs du président de la République, qui, au-delà des profils des favoris, tranchera en tenant compte des équilibres politiques. Le décryptage d’EcoMatin en page 8.

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du lundi 17 octobre 2022

L’affaire Martinez Zogo est également en kiosque. Le journal L’Info à Chaud nous apprend que d’autres arrestations spectaculaires dans le cadre de cet assassinat sont annoncées cette semaine.

La Nouvelle de Jacques Blaise Mvié va plus loin en indiquant que même des ministres sont dans le viseur des éléments du Secrétariat d’État à la Défense.

A la magistrature suprême depuis 41 ans, le président camerounais Paul Biya fête ce lundi 13 février 2023, son 90e année d’existence. Le journal La Patrie de Carole Tamba ressasse les quarante ans de règne de l’homme du 6 novembre, qui oscillent entre avancées économiques, détournements de deniers publics, non sans revenir sur le parcours politique intégral de l’homme. C’est à lire en 2 et 3.

Très chers abonnés, c’est sur cette information que nous mettons un terme à cet exercice ce matin. Merci d’avoir été des nôtres une fois de plus. À demain, pour une nouvelle édition de la revue de presse, toujours sur lebledparle.com.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avocat AB

Arrestation de Jean Pierre Amougou Belinga : Les premiers mots de son avocat sur la situation de son client

Biya Paul 10 02 2023

[Tribune] Cameroun : L’idée de fonds de garantie aux jeunes entrepreneurs est-elle efficace ?