in

La maison mère d’Africa 24 est désormais une propriété du Cameroun

Africa 24

La 1ere chaine d’info africaine qui avait accumulé plus de 12,5 millions d’euros de créances auprès d’institutions importantes à qui ils ont fait confiance et qui n’ont malheureusement pas payé des factures vient de trouver une issue face à la crise qu’elle vivait depuis deux ans.


Africa 24
Logo Africa 24 – DR

Ce Mercredi 15 mai 2019  le groupe Africa 24 a annoncé  qu’au terme d’une procédure de redressement qui a été ouvert le 30 janvier 2018 par le tribunal de commerce de Nanterre, il a décidé de céder sa filiale française Afrimedia SAS à l’Etat du Cameroun, a constaté Lebledparle.com

« Le Groupe Africa 24 se réjouit de la décision de justice du 30 avril 2019, qui au terme d’une procédure de redressement judiciaire initiée volontairement le 30 janvier 2018, attribue par un plan de cession, Afrimedia SAS, diffuseur technique de la chaîne, à son partenaire historique. Cette décision de justice permettra à l’ensemble des entités du Groupe Africa 24 de se restructurer en mobilisant des investisseurs pour un déploiement optimal sur l’ensemble du continent africain.» indique Constant Nemale dans son communiqué.

Pour approfondir :   Cameroun : D'où provient le sang présent sur la tombe de Mgr Bala à Bafia ?

Cette restructuration permet de sauvegarder l’entreprise créée par Constant Nemale en 2008 avec une première diffusion en février 2009 et un soutien financier dès le départ de la Guinée équatoriale et du Cameroun, respectivement détenteurs de 16 % et 10 % de son capital.

Le groupe a part la suite traversé, une situation compliquée qui aurait pu aboutir à l’arrêt des activités de la chaîne de télévision Africa 24 avec la mise en liquidation judiciaire par le tribunal du commerce de Nanterre en 2018.

Pour approfondir :   Média : AFRICA 24 en difficulté financière face à des clients

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Manifestation

Vidéo : Une marche géante à Paris contre le pouvoir de Paul Biya

MILITAIRES CAMEROUN

Crise anglophone: le gouvernement confirme que des militaires ont brulé des maisons suite à une « confusion »