in

La journaliste nigériane Mimi Fawaz donne les explications sur son tweet relatif aux moustiques dans sa chambre d’hôtel à Yaoundé

IMG 20210813 155128

La productrice chez la BBC qui a animé la cérémonie du tirage au sort de la CAN 2021 le 17 aout 2021 aux cotés de Léonard Chatelain, la nigériane Mimi Fawaz rassure que son tweet décrivant sa chambre d’hôtel à Yaoundé comme un nid de moustiques, était juste une « autodérision ».

IMG 20210813 155128
Mimi Fawaz (c) Droits réservés

Les faits…

Au Cameroun depuis le 14 aout, soit à la veille de la cérémonie du tirage au sort de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), la journaliste nigériane, Mimi Fawaz a commis un tweet dans lequel elle disait sa stupéfaction après avoir passé une nuit à jouer « à cache-cache avec un moustique dans ma chambre d’hôtel au Cameroun »

« Je n’arrive pas à croire que je joue à cache-cache avec un moustique dans ma chambre d’hôtel au Cameroun. Le gros bougre a eu mon ami plus tôt et maintenant, chaque fois que j’éteins ma lampe de lit, elle se rapproche plus », twittait la journaliste.

Pour approfondir :   Mila Kunis élue "femme la plus sexy au monde" par le magazine FHM

Rétropédalage

Cette sortie incroyable qui ne lui a pas du tout été favorable, a contraint la journaliste à donner plus d’explications sur les motivations d’un tel tweet au moment où le pays s’apprête à accueillir la messe du football continental. Dans la nuit du 18 au 19 aout 2021, l’animatrice des CAF Awards 2017 est revenue sur le même canal pour rassurer de ce que son message relatif aux moustiques n’était qu’une scène d’humour dont l’intention était loin « d’offenser qui que ce soit ».

« Ma remarque sur le moustique dans ma chambre d’hôtel au Cameroun était de l’autodérision et je n’avais aucune intention d’offenser qui que ce soit. Toutes mes excuses pour l’offense que cela a pu causer, je n’en avais aucune intention », a-t-elle recadré.

Pour approfondir :   Football : Gaëlle Enganamouit chargée par la FIFA pour conduire le trophée de la coupe du monde féminine au Cameroun


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le 19 aout 2021

Cameroun : La revue de presse du jeudi 19 août 2021

Des présumés malfrats dans les filets de la gendarmerie nationale