in , ,

La journaliste de la CRTV Félicité Oyono annonce sa retraite par un message émouvant

Felicite OYONO CRTV
Felicite Oyono de la CRTV (c) Droites réservés
Après une trentaine d’années de bons et loyaux services à la CRTV, il est temps de ranger le micro pour l’animatrice de 61 ans qui a égayé bien des après-midis. La voix suave de Cameroun Magazine a livré un message de gratitude dans lequel elle rend hommage à ses collègues de la CRTV et aux auditeurs.
Lebledparle.com s’est procuré le message émouvant d’aurevoir de Félicité Oyono et vous le dévoile :
“Merci à tous (…) Je vous aime, auditeurs”
“Je te dis Merci Seigneur pour ces 35 années passées à la Crtv, à être pour certains ” LA VOIX ” .
Merci pour ceux qui aimaient le timbre de ma Voix, pour ceux qui ne rataient aucune des émissions que je présentais: Cameroun Magazine, Les Matinées de la Crtv, Question de Foi, Crtv m’accompagne, Roue libre … Le Duo Félicité Oyono, Suzanne Eloumou la Grande Royale ..Une Grande Aventure.
J’ai beaucoup appris de mes supérieurs hiérarchiques, de mes erreurs, de mes compétences.
Merci au Directeur Général de la Crtv qui a été plus que réconfortant pour moi lorsque mon époux a été frappé de son AVC.
Merci à Tous. Merci à Blaise Testelin Nana, un Chef qui te pousse à l’excellence.
Merci à Alain Belibi, une relation particulière, empreinte de beaucoup de respect et d’affection.
Merci à Georges Ewane qui affichait son soutien pour moi.
Merci à Romain Roland Eto, Mr le Maire.
Merci à Chetah Bile pour sa compréhension à mon égard.
Merci à Valéry Dikos Oumarou. Merci à Tous . Merci à Lilianne Mevoungou, ma voisine;
À Atta Badyne Oumar, une petite soeur respectueuse;
À Évelyne Ngo Lambidjeck;
À François Dina Valdez, les enfants de la famille militaire;
À Mme Bring, un cœur en or, la femme qu il faut à la place qu’il faut ..
A Cup of Tea, Line Renée Batongue, Marie-Françoise Ewolo, Nathalie Mvogo, Éric Christian Nya, Francis Ateh, des moments de co-présentation d’émissions délocalisées ensemble.
Merci à Nathalie Ndo, Natachouchou vers le 28 du mois.
Merci à Marthe Ada, Ruth Alice Enguele, Cathy Yayi ATI ma petite soeur .
Merci à cette Jeune génération qui a eu à subir ma formation au Taquet. Ils ont eu à faire face à mon combat contre la Médiocrité. J’ai été dure, je le sais. Les réunions étaient au feu, je disciplinais, je dirigeais sans complaisance et certains en ont été récompensés par l’amour du travail bien fait aujourd’hui, et le détachement à la complaisance et à la médiocrité.
L’excellence a toujours été mon objectif et m’a causé beaucoup de problèmes dans le relationnel. J’ai toujours préféré la vérité à la langue de bois. En fait, la Vérité s’impose à moi, je sers le Dieu de la Vérité.
Jacques Mbogol, Landry Simo, Igor Bissai, Marthe Judith Melingui, Bernadette Messomo, Luc Koe, Lilianne Yassedi, et j’en oublie sûrement, ils m’ont aimée et détestée parfois. Je le sais.
Ils me sont inoubliables.
Inoubliables aussi pour moi : Joseph Tetary Mvondo, René Kanebena Bogondo, Vincent de Paul Atangana, Babeni Léontine épouse Ayina, d’abord camarade de classe sur les bancs.. Edgard Ébène MBA..
Comment oublier la Grande Aventure Tam-Tam Week-end ? Avec Alex Stephane Ewane à la manœuvre, des moments de fous rires, les deux Thomas, Kemenang, Nwunzeh… inoubliables.
Pardon à ceux que j’ai offensé par ma franchise, par mes actes, par mes attitudes.
Je suis un Enfant de Militaire, un Enfant de la Barrière, ceci explique peut être cela.
Merci à Dieu ! 35 ans, c’est une grâce.
Le Micro est toujours là, les Hommes passent ….
Je vous aime, Auditeurs.”
Une belle voix et un visage presque familier qui manquera sans doute à l’univers des médias au Cameroun.

One Comment

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bruno Bidjang

La réponse sanglante de Bruno Bidjang à la suspension des journalistes de Vision4 par la CNC

Wilfried Claude Ekanga

[Tribune] Wilfried Claude Ekanga : Ils s’en vont libérer Atangana Kouna et Bibou Nissack reste au GNOUF !