in

Covid-19 : L’organisation des funérailles interdite dans la région de l’Ouest

ameroon funeral bamileke

Le gouverneur de la région de l’Ouest, auteur de cette décision, évoque les risques de contamination au coronavirus.

ameroon funeral bamileke
Image d’illustration (c) Droits réservés

Pour cause de Covid-19, le gouverneur de la région de l’ouest, Awa Fonka Augustine a interdit dans un arrêté daté du 5 avril 2021, l’organisation des funérailles dans son territoire de commandement pour une durée de deux mois renouvelables.

« Est pour compter de la date de signature du présent arrêté, suspendue pour une période de deux mois éventuellement renouvelable en fonction de l’évolution de la pandémie à Covid-19, l’organisation des funérailles sur toute l’étendue de la région de l’Ouest », peut-on lire dans l’arrêté d’Awa Fonka Augustine.

Par ailleurs, l’autorité administrative précise que l’organisation de toute autre cérémonie populaire (mariages, obsèques, concerts, etc.) est « soumis au respect scrupuleux du quota de 50 personnes ainsi que toutes les autres mesures barrières édictées par le Premier ministre, chef du gouvernement », peut-on lire.  

Les funérailles dans l’Ouest Bamiléké

La célébration des funérailles à l’Ouest Cameroun est l’occasion de déclarer éternels leurs morts. Il s’agit d’un rite funéraire qui consiste à des danses initiatiques et à l’exhumation des crânes des défunts.

Les Bamiléké considèrent que le contact avec le crâne d’un défunt permet d’entrer spirituellement en contact avec les morts. Pour ce peuple d’Afrique centrale venant du Cameroun, il est essentiel d’entretenir les crânes humains des morts pour éviter la colère des esprits, la maladie, l’infertilité, et même la mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Damioz

Cameroun : Six personnes arrachées à la vie sur l’axe Bertoua-Batouri

Paulman

Cameroun : Paul Biya décrète un deuil officiel pour Alim Hayatou