in

L’artificier Vincent Aboubakar fait déjà parler de lui en Arabie Saoudite

AVC

Le Lion indomptable n’a pas perdu le temps pour montrer de quoi il est capable dans le Golf. Il a inscrit un but et délivré deux passes décisives lors de la large victoire de son club (5-0) en amical mardi dernier.

AVC
Vincent Aboubakar (c) Droits réservés

 Parti de Besiktas complètement libre, l’attaquant international camerounais a déposé ses valises cet été en Arabie Saoudite à Al Nassr. Et le Lion Indomptable se signale déjà avec son nouveau club. En effet, Vincent Aboubakar a inscrit un but et délivré deux passes décisives lors de la large victoire de son club (5-0) en amical. La reprise du championnat saoudien est fixée ce vendredi 13 août 2021.

Arrivé en Europe en 2010 en provenance de son Cameroun natal, Vincent Aboubakar quitte le vieux continent. Libre au terme d’une saison très aboutie avec le Besiktas en Turquie (15 buts en championnat), l’attaquant de 29 ans s’est engagé pour trois ans à Al-Nasr, en Arabie Saoudite.

Pour approfondir :   Mouelle Kombi : «Le Cameroun est prêt à accueillir la CAN avec la cérémonie d’ouverture et de clôture au stade Paul Biya»

Pourquoi Vincent Aboubakar a quitté l’Europe ?

Alors que le futur de l’international était des plus sombres avec le FC Porto, il avait choisi de retourner dans le club avec lequel il a récolté son premier championnat depuis son arrivée en Europe. Les dirigeants se sentant donc en position de force, lui ont proposé un contrat à minima pratiquement uniquement basé sur ses performances. Mais il faut aussi préciser que le Camerounais traîne un historique de blessures récurrentes et certains estiment qu’i jouerait sur du temps emprunté.

Une autre clause, celle-là brutale, a été insérée dans le contrat et démontre à suffisance que Besiktas s’attendait à ce que le Camerounais ne connaisse pas une bonne saison. Au bout d’un certain nombre de matchs joués, toute compétition confondue, le contrat à minima devait être reconduit pour les deux prochaines années. Et même lorsque les négociations ont commencé entre les deux parties Beşiktaş n’offrait qu’un salaire garanti de €1.5 million par année, un maigre €25 000 de bonus par match joué plus un bonus à la signature de €500 000.

Pour approfondir :   CAN de handball : Le Cameroun humilie le Nigeria, file en demies et se qualifie pour la Coupe du monde

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rebeccar

L’arrestation de Rebecca Enonchong irrite l’Union européenne et les Etats-Unis

Couplera

Un éboulement de terrain tue un couple à Douala