in

Ketcha Courtès : «Nkolmesseng aura son goudron dans 18 mois»

Ketcha kolmesseng

Célestine Ketcha Courtès redonne le sourire aux populations de Nkolmesseng et d’Oyom-Abang. La ministre de l’Habitat a concrétisé la volonté du Chef de l’Etat en procédant au lancement effectif des travaux de bitumage de certaines voiries primaires des quartiers Nkomesseng et Oyom-Abang à Yaoundé le 17 août 2021.

Ketcha kolmesseng
Ketcha Courtès lance le bitumage de Nkolmesseng (c) Droits réservés

 

Dans 18 mois, la poussière légendaire du quartier Nkolmesseng à Yaoundé 5 ne sera plus qu’un vieux souvenir. Le projet de développement des villes inclusives et résilientes (Pdvir), piloté par madame Essono et financé conjointement par la Banque mondiale et le Gouvernement camerounais, est effectivement entré dans sa phase d’exécution, avec l’entreprise Sinohydro corporation Limited.

C’est ainsi que, Célestine Ketcha Courtès, accompagnée pour la circonstance des autorités traditionnelles, municipales et administratives de ces arrondissements, avec notamment les Maires, Augustin Bala et Augustin Tamba, représentant respectivement les Communes de Yaoundé 5 et 7, le tout premier coup de pédale a été donné, pour la lancement effectif desdits travaux, dont la consistance a été précisée par le responsable de la mission de contrôle, assurée ici par le groupement TPF Consultores / Luxan Engeneering.

Consistance des travaux

Au quartier Nkolmesseng par exemple, la consistance des travaux prévoit, la construction de plusieurs tronçons de voirie primaire de 6,7 km, sur l’axe Carrefour Lycée Bilingue – Carrefour Momebelengal – Carrefour Ottou – Carrefour Tradex Eleveur, avec 2 chaussées de 2 voies de circulation chacune, séparées par un terre-plein central de 2 mètres de large, des trottoirs, l’éclairage public et les arbres plantés le long du corridor. Le second tronçon de ce chantier de Nkolmesseng, long de 1,7 km, va du Carrefour Safari, au Carrefour Tradex Eleveur, en passant par la Chefferie. Soit une chaussée de 2 voies. Toujours à Nkolmesseng, il est également prévu d’ici 2022, la construction de deux tronçons additionnels. Le premier tronçon long de 1,4 km, partira du Carrefour Safari – Carrefour Fabrique – Carrefour Mebecity, vers Minboman ; alors que la seconde voie, longue de 1,2 km, ira du Carrefour Momebelengal, au Carrefour Fabrique.
Pour ce qui concerne le quartier Oyom-abang, les travaux prévoient la construction de la voirie primaire, sur un total de 5,5 km, soit une chaussée de deux voies de 3,5 m chacune. Avec un premier tronçon de 2,6 km, Carrefour Petit marché d’Oyom Abang – Intersection route Leboudi. Un second tronçon de 1,3 km, allant du Carrefour Camp Sonel, au Carrefour Evouna Bella. Et un troisième tronçon de 1,6 km, qui va du Carrefour Centre Oyom-Abang au Carrefour Nkolbisson.

Pour approfondir :   Média: Jean-Bruno TAGNE lance NAJA TV: « Il ne s’agit pas d’une chaine de télévision »

A travers le Pdvir, c’est un peu plus de 15 km de voiries primaires, qui seront entièrement réalisées dans la ville de Yaoundé, avec une enveloppe globale de 10 0540312 097 FCFA TTC, sans compter avec les tronçons additionnels, pour une mission de contrôle dont le budget est estimé à 727 096 759 FCFA TTC.

La satisfaction à son comble

Pour madame le ministre, Célestine Ketcha Courtès : « Il s’agit en effet d’un important don du Chef de l’Etat, aux populations des quartiers Nkomesseng et Oyom-Abang, afin d’améliorer leurs conditions de vie et de mobilité urbaine. Et à l’endroit de ces populations, impactées par ce projet structurant, les chèques concernant les indemnisations sont déjà disponibles à la Communauté urbaine de Yaoundé. Il faut passer les retirer, afin de libérer définitivement les emprises, pour l’accélération des travaux, qui vont transformer positivement ces quartiers de Yaoundé ».

Un satisfécit entièrement partagé par les deux Maires bénéficiaires, Augustin Tamba et Augustin Bala. Ainsi que par les chefs de quartiers, les commerçants et les habitants de ces quartiers, qui ont longtemps soufferts de la poussière et de la boue, au gré des saisons. Aujourd’hui, c’est un jour nouveau qui se lève pour Guy et félicité, deux résidents de Nkomesseng, qui n’en reviennent pas de leurs cauchemars respectifs, vécus sur cette route, en voyant les engins s’activer le long du chantier. « C’est désormais une réalité, Nkolmesseng aura aussi son goudron dans 18 mois », s’est exprimée Madame Kectha Courtès. .

Pour approfondir :   Cameroun : Suite aux indignations de ses employés, l’hôtel Hilton de Yaoundé réagit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paul Biya Manaouda Malachie

Alors que le Covidgate n’est toujours pas élucidé, Paul Biya contracte un nouveau prêt de 15 milliards pour lutter contre la pandémie

Un homme se noie dans le fleuve Logone à l’Extrême-Nord !