in

Jean Michel Nintcheu : « Une diplomatie qui ne protège pas ses ressortissants insulte la dignité du peuple camerounais »

Hon. Jean Michel NINTCHEU, député du SDF
Hon. Jean Michel NINTCHEU, député du SDF

Le député de la nation a publié un texte le jeudi 27 octobre 2022 pour réagir au communiqué du Consul du Cameroun à Bata au sujet de l’expulsion des camerounais en Guinée Equatoriale. L’homme politique pense qu’on doit appliquer le principe de réciprocité. « Une diplomatie qui ne protège pas ses ressortissants et ne défend pas leurs intérêts insulte la dignité et la souveraineté du  peuple camerounais », écrit le cadre du SDF.

Ci-dessous la déclaration intégrale

DÉCLARATION DU DÉPUTÉ JEAN MICHEL NINTCHEU

Chasse à l’homme de nos compatriotes en Guinée équatoriale :

Le consul du Cameroun à Bata vient de rendre public un communiqué à la suite de vastes opérations d’expulsion de nos compatriotes qui y résident.

Le contenu dudit communiqué étale à la face du monde une diplomatie d’enfumage doublée d’une communication ridicule.

Aucun courage pour dénoncer ce qui s’apparente à un affront aux lois et textes en vigueur dans la zone Cemac relativement à la circulation et au séjour des ressortissants des pays membres sur l’ensemble du territoire.

Pourquoi n’applique- t- on pas jusqu’ici les lois sur l’intégration et la libre circulation en zone CEMAC? En Afrique de l’ouest, les citoyens circulent d’un pays à l’autre avec la carte nationale d’identité. Cette barbarie insoutenable infligée à nos compatriotes relève d’une époque lointaine.

Face à ce calvaire que subissent nos compatriotes, un pays sérieux appliquerait le principe de réciprocité. Ou tout au moins aurait déjà convoqué leur consul pour explication.

Notre consul à Bata indique dans son communiqué que “le Chef de l’État a ordonné le déblocage d’une  enveloppe devant couvrir le rapatriement volontaire avec leurs biens” et que “en attendant la mise à disposition effective de ladite enveloppe, et pour parer au plus urgent, le Consulat organisera un rapatriement volontaire dans biens pour une première vague de 15 personnes”. Le communiqué ne nous renseigne pas sur le nombre de compatriotes arrêtés, torturés ou jetés en cellule. Pourquoi parler d’une vague de 15 personnes alors que l’État peut mettre à disposition des bus de 70 places à défaut d’un C130 ? Que signifie “en attendant la mise à disposition effective de ladite enveloppe” dans une situation inquiétante et surtout d’extrême urgence? Le Cameroun est-il devenu si pauvre ? Si c’est pour boire le Petrus dans les salons feutrés, il y en aura certainement en quantité. Le comble est qu’ils viendront toujours nous bassiner les oreilles avec des principes auxquels ils ne croient pas du tout tels que la “diplomatie de présence, de participation et de rayonnement”. Où est passée la diplomatie de présence en Guinée équatoriale ? Où est passée la diplomatie de participation ? Où est passée la diplomatie de rayonnement ?

Une diplomatie qui ne protège pas ses ressortissants et ne défend pas leurs intérêts insulte la dignité et la souveraineté du  peuple camerounais.

Quelle misère ! Quelle honte!

Hon. Jean Michel NINTCHEU

Député

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Universite de Yaounde I

    Classement des Universités du monde : Le Cameroun parmi les derniers

    JM Nintcheu SDF Littoral

    Jean Michel Nintcheu : « Le peuple attend les suites judiciaires réservées à la radiation de 915 fonctionnaires et agents de l’État»