in

Hervé Emmanuel Nkom : « Paul Éric Kingue fait de la gesticulation »

HEN AI

Joint au téléphone le vendredi 10 juillet 2020 sur radio Balafon dans le cadre de la matinale « Sacré Matin », le militant du RDPC, Hervé Emmanuel Nkom s’attaque à Paul Eric Kingué.


HEN AI
Hervé Emmanuel Nkom – DR

Depuis le 1er juillet 2020, le ministre de la Décentralisation et du Développement local (Minddevel), Georges Elanga Obam (photo), a saisi les 58 préfets du pays pour leur demander d’inviter les maires « à surseoir immédiatement à l’exercice de la compétence relative à l’exploitation des substances minérales non concessibles ».

Le Minddevel ne motive pas sa démarche. La compétence en question a pourtant été transférée par la loi du 24 décembre 2019 portant Code général des collectivités territoriales décentralisées dans le cadre du processus de décentralisation consacré par la Constitution de janvier 1996. 

Le maire de Njombe-Penja dans la région du Littoral, Paul Eric Kingué, se sent particulièrement visé par la mesure du Minddevel. Depuis quelques jours, des vidéos circulant dans les réseaux sociaux montrent l’édile, qui s’oppose à l’exploitation par la Société d’extraction et de transformation de pouzzolane (Setp) d’une carrière de pouzzolane d’une superficie de huit hectares, en train de la sceller.

Pour le maire, la loi du 24 décembre 2019 portant Code général des collectivités territoriales décentralisées donne désormais aux communes la compétence de la gestion de ladite carrière. Ce que conteste l’entreprise. Les forces de maintien de l’ordre, sur réquisition de l’autorité administrative, ont même dû intervenir pour évacuer les adjoints au maire arborant leur écharpe qui campaient à l’entrée de la carrière pour s’opposer à l’enlèvement des scellés.

Pour approfondir :   Manaouda Malachie déclare « Zéro mort » dans les centres d’hémodialyse de Bertoua et de Maroua

En réaction à la démarche du Minddevel, le maire de Njombe-Penja rappelle au membre du gouvernement qu’« un message porté fax n’arrête ou ne suspend pas la loi ». « Paul Biya (le président de la République) ne peut pas promulguer une loi et votre message porté la bloque », soutient-il.  

L’affaire risque de se déporter devant la justice. En effet, Paul Eric Kingue invite le Minddevel à se ressaisir. Dans le cas contraire, il menace d’attaque son acte devant le juge administratif.

Invité à se prononcer sur la question, le cadre du RDPC tire à boulet rouge sur le Maire de Njombé-Penja. « Paul Éric Kingue fait de la gesticulation. Qu’il ne fasse pas croire aux populations de Penja qu’il peut à lui seul assurer leur santé, leur sécurité ou leur éducation. Les lois votées ne prennent pas effet tant qu’il n’y a pas de décret d’application. La décentralisation n’engendre pas du désordre », déclare Hervé Emmanuel Nkom.

Pour approfondir :   Paul Biya au chevet d’Obiang Nguema après les explosions d’une armurerie à Bata

Un chef de l’État promulgue une loi votée par l’AN et on attend un décret d’application pour la rendre exécutoire; même quand cette même loi ne l’a pas mentionné pense le Dr Louison Essomba. « Toutes les lois n’ont pas besoin de décret d’application lorsqu’elles sont claires. L’article 156 du code Général des Collectivités Territoriales décentralisées est suffisamment clair. Pourquoi attendre un décret d’application ? », réagit l’enseignant de droit à l’université de Douala dans le même programme matinal.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Monga Mbembe

Cameroun : Achille Mbembé annonce la sortie prochaine d’un livre sur la démocratie co-écrit avec Célestin Monga

Fombor Essomba yvanne

Affaire Bryant Fombor : La police camerounaise a bouclé l’enquête et relâché Yvanna Essomba