in

Frank Biya succèdera-t-il à Paul Biya?

La question brûle toutes les lèvres au Cameroun. Personne n’en parle ouvertement, mais tout le monde s’interroge.
franck biya 2011 mut 01 ns 525

 

 

 

 

 

 


Assez discret et d’une sobriété légendaire, loin du champ visuel de la politique, le fils aîné du président de la République est différent des autres fils de chef d’Etat, un peu trop présents dans les arcanes du pouvoir.

Rien à voir donc avec Karim Wade, Teodorin Nguema Obiang, … Il reste loin des affaires d’Etat et affiche son désintérêt du pouvoir. On ne l’a jamais vu s’impliquer véritablement dans la gestion des affaires publiques. Selon ses proches, Frank est allergique à toute proposition d’entrée augouvernement. Absent des campagnes électorales et autres cérémonies officielles, on l’aura vu rarement aux côtés de son père au palais de l’Unité, notamment lors des visites des souverains pontifes au Cameroun. Pour certains analystes, cette « virginité politique » savamment entretenue, peut lui servir d’atout majeur. Et si le fils du père postule à la magistrature le moment venu, visiblement, il sera épargné des scandales politico financiers qui ternissent l’image de toute la classe politique actuelle. 

Pour approfondir :   Libération avortée de Jean Pierre Amougou Belinga et Maxime Eko Eko : Réaction croisée de Bedzigui et Djamen


Dans cette ambiance de batailles en sourdine pour la succession au fauteuil présidentiel qui a souvent prévalu, les Biyaïstes s’épient et conspirent sans répit. Les querelles de clochers entre apparatchiks de la clique au pouvoir devenant récurrentes, il est de plus en plus évident que passer le relais à l’un de ces suppôts peut être un danger pour le Cameroun. Arrivés en politique à coup de décrets présidentiels, ces caciques ayant amassé pour la plupart des trésors de guerres considérables, et qui surtout, se détestent mutuellement, sont à mesure de mettre le pays à feu et à sang, si l’un d’entre eux damnait le pion aux autres. Les observateurs avertis de la scène politique nationale soutiennent à cet effet que, seul un homme neutre peut éviter le cafouillage du « marécage abidjanais » au pays des « Grandes réalisations ». Un homme susceptible de se faire accepter par les différentes factions des Biyaïstes, et aplanir les multiples divergences. Le casting des potentiels successeurs au magistère est très réduit à ce niveau. Contrairement à Chantal Biya qui ne fait pas toujours l’unanimité dans l’entourage du Chef de l’Etat, Fank Biya apparaît ici comme un joker.

Pour approfondir :   Le Secrétaire général du SDF met en garde Joshua Osih et Jean-Michel Nintcheu

Pierre Amougou, Henriette Assen


 


 

 

Vos commentaires ici



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Obama fumait du Join

Barack Obama fumait de la Marijuana !! …

Média: Laurence Ferrari quitte TF1