in

Félix Zogo : « Nous avons le devoir de soutenir Samuel Eto’o »

Le Secrétaire général du ministère de la communication a été l’un des invités de Boney Philippe ce mercredi 7 décembre 2022 sur Vision 4, dans une édition spéciale sur les relations Cameroun-Algérie, du point de vue du football.

Felix Zogo

Les thèmes de l’échange : Cameroun – Algérie : au-delà du sport ; Cameroun – Algérie : L’urgence d’une intervention diplomatique. Autres invités aux échanges : -Simon Pierre Mbida, ministre plénipotentiaire/ sous-directeur de l’Union Africaine (Minrex)- Pr Jean Bayebeck, universitaire-Robert Ndzana, ancien directeur des Sports au Minsep et MBA en gestion des entreprise.

Félix Zogo, pense qu’il faut soutenir le président de la Fecafoot. « Nous avons face à cette situation, le devoir de soutenir monsieur Samuel Eto’o, d’abord parce que c’est notre icône, mais ensuite parce qu’il est notre ambassadeur, et qu’à travers lui et le harcèlement dont il est victime, c’est le Cameroun qui est attaqué », déclare le SG du Mincom.

L’universitaire pense que ce n’est pas seulment une affaire d’Eto’o, mais de tous les camerounais. « Ce harcèlement est une thématique récurrente. Elle est construite. On peut penser par hypothèse qu’il y’a quand même une main derrière ça qui tire les ficelles. Nous avons légitimement le droit d’être exaspéré. Celui qui a été attaqué n’est pas seulement le président de la Fecafoot. Tous les Camerounais doivent parler d’une même voix pour dire aux Algériens que nous sommes amis, mais qu’il faut retenir leurs chiens », ajoute Félix Zogo dans l’édition spéciale de débat sur la crise Cameroun/Algérie sur Vision 4.

Jean Bahebeck dans l’édition spéciale sur la crise Cameroun/Algérie sur Vision 4 apporte son soutien à Samuel Eto’o. « Je vais dire à Eto’o. Tant que tu n’as pas de protection rapprochée de l’Etat du Cameroun, tant que tu n’as pas de protection rapprochée de la FIFA, tu as ton destin entre tes mains. Moi à sa place j’aurai donné une double chandelle », déclare-t-il.

Simon Pierre Mbida, Ministre plénipotentiaire pense que le Cameroun doit protéger ses enfants. « Le Cameroun a le devoir de protéger ses citoyens où qu’ils soient dans le monde, et il assume bien cette responsabilité dans la discrétion. Je peux vous l’assurer, des mesures seront prises pour protéger tous les Camerounais avant, pendant et après le CHAN en Algérie », affirme le sous-directeur de l’union africaine au Ministère des Relations Extérieures du Cameroun dans l’édition spéciale sur la crise Cameroun/Algérie sur Vision 4

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bertolt Dougueli

Boris Bertolt à Georges Dougueli : « Tu vas me sentir passer sur toi »

Tina Glamour

Tina Glamour : « Je ne suis pas une femme soumise »