in

Des militaires camerounais envoyés en renfort à la frontière avec la République centrafricaine

Dans la ville de Garoua Boulai, l’Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et la Croix rouge, ont aussi déployé plus de personnel et de ressources pour accueillir les populations qui fuient la résurgence depuis vendredi dernier, des affrontements entre groupes armés et forces régulières en Centrafrique.

Le 22 décembre 2020, les rebelles ont lancé une attaque sur la route nationale 1 qui relie la capitale Bangui au Cameroun. « Un camion de marchandises, escorté par la MINUSCA venant du Cameroun, a été contraint de rebrousser chemin » a indiqué un reporter de Rfi. Dans la matinée du 23 décembre, une rumeur annonçant l’entrée des rebelles à Bangui, a causé une panique générale.

Pour approfondir :   Cameroun : réactions de journalistes après la fermeture momentanée de "Le Quotidien de l'économie"

« L’ambassade des États-Unis à Bangui a reçu des informations faisant état de violences et de panique générale à Bangui, en particulier dans le quartier PK12, ainsi que d’une instabilité persistante dans les provinces. L’ambassade des États-Unis a émis un avis de mise à l’abri immédiat pour tous les employés », peut-on lire dans le message publié par la représentation diplomatique américaine dans la capitale centrafricaine.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Narcisse Mouelle K

CHAN 2021 : Narcisse Mouelle Kombi confirme la présence effective du public dans les stades

Chantou Amal

Chantal Biya reçoit en audience Djaïli Amadou Amal