in

Coopération économique : Le Cameroun signe quatre accords de financement avec la BM

Cameroun BM

L’Association internationale de développement (IDA, groupe de la Banque mondiale) et le Cameroun ont signé quatre importants accords de financement, d’un montant global d’environ 100,7 milliards FCFA, destinés aux filets sociaux et à la réforme de l’éducation, apprend-on ce jeudi 25 avril 2019 auprès des services compétents du ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat).


Cameroun BM
Alamine Ousmane Mey avec la Représentante de la Banque Mondiale – DR

Le premier projet vise à appuyer la mise en place d’un système élémentaire dit de filets sociaux, comprenant la mise en œuvre de programmes pilotes de transferts monétaires et de travaux publics à haute intensité de main d’œuvre, en faveur des personnes les plus pauvres et les plus vulnérables des zones retenues pour son implémentation.

Ce financement additionnel permettra, selon l’IDA, d’étendre la portée géographique du projet aux communes impactées par l’afflux des réfugiés constitués de 372.542 Nigérians et Centrafricains, vivant actuellement sur le sol camerounais, et des déplacés des crises internes des régions de l’Adamaoua, de l’Est, de l’Extrême Nord, du Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Pour approfondir :   Infrastructures routières : Le gouvernement envisage de construire 492,22 km de routes en 2022

Quant à l’appui à la réforme de l’éducation, il ambitionne de faciliter un accès équitable à une éducation de base et de qualité en insistant sur les zones désavantagées, à travers notamment le recrutement de 12.000 enseignants contractuels dans le primaire, l’introduction d’un financement basé sur la performance dans la gestion des écoles primaires ainsi que la distribution gratuite des manuels scolaires aux élèves du primaire.

En février dernier, le président Paul Biya avait déjà habilité, par la voie de deux décrets, le Minepat à signer, avec l’IDA, des accords de crédit d’un montant total de 112,9 milliards FCFA pour le financement du projet de développement des villes inclusives et résilientes (Pdvir), et pour l’assistance technique en vue du développement hydroélectrique du fleuve Sanaga.

Pour approfondir :   Urgent : La CAF instaure les jauges dans les stades devant abriter la CAN 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

moustique paludisme

Cameroun : trois mille personnes tuées par le paludisme en 2018

JAMPOMA5

Chantiers de la CAN 2021 : Photos inédites du stade Japoma