in

Cameroun – vacances sans sida 2016 : objectif cinquante mille dépistés

Sans sida

VACANCES SANS SIDA, cette année se déroule du 29 juillet au 22 août 2016 dans tout le triangle national. Cette campagne a pour but de sensibiliser les jeunes par les jeunes pendant la période des grandes vacances.

Sans sida
Illustration – DR

C’est l’esplanade des SYNERGIES AFRICAINES qui a servi de cadre pour la cérémonie de lancement de la 14ème édition de la campagne VACANCES SANS SIDA. Une cérémonie co-présidée par le ministre de la jeunesse et de l’éducation civique, le ministre de la santé, par ailleurs président du Comité National de Lutte contre le SIDA (CNLS). Le thème retenu pour l’édition 2016 est SIDA : les go disent stop. Le mot « go » est une expression couramment utilisée pour parler de la gente féminine. Il ne s’agit pas d’une stigmatisation du genre. Le choix de ce thème se justifie par rapport aux statistiques sur les infections au VIH/SIDA. Selon ces statistiques révélées par le ministre de la santé, on dénombre 620 000 personnes vivants avec le VIH et plus de 60% sont des femmes. Il est donc question de maintenir le cap d’adhésion massive des jeunes filles pour le dépistage du VIH/SIDA. Dans le même sillage 500 pères éducateurs seront mobilisés pour la sensibilisation et la prévention à travers le triangle national. D’une manière spéciale, la première dame, madame Chantal BIYA, ambassadrice spéciale de l’ONUSIDA offre 128 pères éducateurs, ce qui fait au total 628 pères éducateurs. Dans son allocution de circonstance, le ministre de la santé invite également les élites d’agir dans le sens que la première pour augmenter le nombre de pères éducateurs pour toucher tous les coins recoins du territoire national. Pour atteindre effectivement la cible féminine, les organisateurs mobilisent plus de filles pères éducateurs cette année. Le ministre de la santé vise également le cap sur 50 000 dépistés pour cette édition, notamment 30 000 jeunes femmes.

Pour approfondir :   Montée du discours haineux et tribaliste : la sévère mise en garde de Paul Atanga Nji

Le président a rendu gratuit le dépistage du VIH pour les femmes enceintes dans les hôpitaux, souligne une fois de plus le Minsanté. Il est donc question pour les femmes de connaître leur statut sérologique et ainsi protéger leur progéniture, se prendre en charge également. Ce souhait est également lancé à l’endroit des jeunes de moins de 15 ans pour se dépister et connaitre son statut sérologique. Une fois de plus dans son allocution, le Minsanté rappelle que l’activité sexuelle chez les jeunes au Cameroun commence à partir de l’âge de 15ans. Il convient de rappeler à toute fin utile que le dépistage pour les jeunes de 15ans et moins est gratuit. Le dépistage coûte 500f seulement pour les jeunes de plus de 15 ans et adultes. Initié en juillet 2003 par la première dame, ambassadrice spéciale de l’ONUSIDA, la campagne VACANCES SANS SIDA a permis d’enrayer considérablement le taux de séroprévalences. La curiosité de l’édition 2016, est l’implication des pères éducateurs handicapés pour atteindre effectivement cette autre couche sociale.

Pour approfondir :   Mouvement OTS : Des artistes camerounais volent au secours des enseignants en grève  

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Achalle star2demain

Cameroun : décès du chanteur Achalle, le vainqueur de la 1ere édition de Star2Demain

Paul Biyaaa

Paul Biya, je ne veux pas de ton ordinateur!