in

Cameroun: Un forum pour lutter contre le divorce, du 9 au 11 novembre à Douala

Divorce en Afrique

L’association Hope Matrimonial  and Family Support va organiser un forum à Douala du 9 au 11 novembre pour sauver le mariage.


Divorce en Afrique
Illustration – DR

Les cas de divorces sont enregistrés quotidiennement devant les tribunaux du Cameroun. «Le tribunal de grande instance du Wouri à lui seul enregistre 25 à 40 dossiers de divorce par mois», affirme Me Patricia Kuwong Tembi, avocate au barreau du Cameroun et promotrice de  Hope Matrimonial  and Family Support. Il faut dire qu’en 22 ans d’exercice au sein du barreau, elle a pu se rendre compte que la vie de couple ne se porte pas vraiment bien.

Afin d’accompagner les jeunes couples, elle a lancé son association depuis 4 ans. «Quand je prenais les dossiers de divorce, j’assistais à des scènes pas très gaies. Vous voyez par exemple un jeune couple à peine deux ans de mariage avec un enfant à la clé qui se déteste et veut se séparer, j’ai voulu agir», explique Mee Kuwong dans les colonnes de La Nouvelle Expression (LNE), parue le 6 octobre 2016.

Pour approfondir :   Cameroun - Luxembourg : Sean K - "Let Me Be" nouvelle mixtape en écoute et téléchargement gratuit

Ainsi, Me Kuwong Tembi et Hope Matrimonial and Family Support organisent à Douala les 9, 10 et 11 novembre, un forum pour préserver la vie de couple. Avec pour thème «bâtir le Cameroun pour des familles stables et harmonieuses: gage d’un Cameroun prospère et émergent». La rencontre a pour objectif «de contribuer à la construction et à la consolidation de la vie harmonieuse des couples, et par extension des enfants et des familles et notamment de l’ensemble de la Communauté».

Il sera question entre autres, relève LNE, «des exposés sur des thématiques liées à la problématique de la vie de couple, des ateliers en petits groupes et des témoignages. Aussi, une foire-exposition et une soirée d’amour et détente sont au programme. Selon  maître Kuwong, il est question de susciter une prise de conscience, de renforcer la sensibilisation de l’ensemble de la population sur l’importance de créer un environnement propice à l’épanouissement des partenaires et au développement harmonieux des enfants dans le couple.  Et si elle pense que le malheur de plusieurs couples au Cameroun provient des belles familles, elle note également que les nouvelles dispositions légales sur l’adultère pourraient garantir un équilibre».

Pour approfondir :   Ebolowa: Elecam et Onu Femmes unis pour l'arrimage des femmes en politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Antonio Guterres

Antonio Guterres, le portugais succède à Ban Ki-moon à l’ONU – Biographie

Maahlox dans le clip ça ne rit pas

Cameroun : tu es dedans, Maahlox dévoile son nouveau clip (Vidéo)