in

Cameroun : La reprise du trafic sur le corridor Douala-Bangui annoncée pour le 12 janvier 2021

Corrri

Le Premier ministre centrafricain l’a indiqué dans un communiqué commis sur sa page Facebook ce lundi 11 janvier 2021.

Corrri
 Corridor Douala-Bangui (c) Droits réservés

C’est officiel, le trafic sur le corridor Douala-Bangui annoncé pour le mardi 12 janvier 2021 après quelques temps morts dus à la crise en RCA :  «En accord avec la MINUSCA (la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique, Ndlr), le trafic reprendra dès mardi 12 janvier 2021, avec des escortes qui vont assurer la protection de chaque convoi avec un soutien aérien», a annoncé le Premier ministre centrafricain, Firmin Ngrebada, lors d’une réunion d’urgence qu’il a présidée sur la reprise des convois sur le corridor Bangui-Douala.

Pour approfondir :   Idriss Déby choqué par les accusations de soutien à la Séléka de la RCA

Selon le chef du gouvernement centrafricain, « Cette rencontre a permis de faire le point de la situation depuis la suspension des trafics et ses impacts sur l’économie et les finances, et les mesures à prendre en vue de la reprise du trafic des biens et marchandises », a-t-il expliqué.

Pour ce qui est de la résolution de la cirse, Firmin Ngrebada annonce «la mise en place d’une cellule de crise pour gérer spécifiquement ce dossier ».

C’est dont une décision qui vient redonner du sourire aux commerçants des deux pays voisins qui étaient déjà inquiets du ralenti de leur activité lucrative au quotidien.

Pour approfondir :   Catherine Samba-Panza : une « camerounaise » présidente de la RCA - Biographie

Il est à noter que l’économie du pays du Pr Faustin Archange Touadera prend un coup depuis la survenue des affrontements entre des groupes rebelles et les Forces Armées Centrafricaines (FACA).


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cameroun : Boney Philippe rejoint Vision 4

Fridolin Nke : « J’aimerais qu’on institutionnalise les élections des recteurs des universités au Cameroun »