in

Cameroun – Energies solaire et éolienne: Une usine annoncée à Soa

solaire grand
Energies solaire

solaire grand

C’est une usine spécialisée dans les énergies renouvelables, notamment l’énergie solaire et éolienne. A Soa, localité située près de la capitale où elle va prendre ses quartiers, la Société camerounaise d’énergies, entreprise créée par Serge Miltcheff, investisseur français, entend produire de l’énergie et fabriquer des équipements électriques.

L’un d’eux, ce sont des ampoules qui devraient permettre aux ménages de réduire leur consommation d’énergie. « Les ampoules de 60 Watts (Wh) sont remplacées par celles de 8 Wh et vous avez le même éclairage», explique Laurent Serge Etoundi Ngoa, Ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’Économie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa). Des panneaux photovoltaïques, des projecteurs et des lampes, sont entre autres équipements qui sortiront de cette usine. A côté, un centre de formation sur les énergies renouvelables où des ingénieurs seront formés à la production de ces équipements.

Pour approfondir :   Cameroun/People: Voici les moyennes de Junior et Brenda Biya obtenues au concours de l’Enam

Vendredi dernier, une convention de partenariat académique a été signée, à cet effet, à Yaoundé par Serge Miltcheff et Charles Awono Onana, Directeur de l’Ecole nationale supérieure polytechnique de Yaoundé (Ensp). C’était en présence du Minpmeesa et de Jacques Fame Ndongo, Ministre de l’Enseignement supérieur (Minesup).

L’Ensp formera les ingénieurs dans la filière «Énergies renouvelables L’objectif, assurer la disponibilité d’un personnel apte à assurer la maintenance des produits qui seront labélisés «Made in Cameroon». D’après l’investisseur, les ingénieurs formes pourront travailler dans l’usine, oh créer leur propre entreprise et travailler en partenariat avec la Société camerounaise d’énergies. Pour un début, 10 ingénieurs seront recrutés à l’Ensp et formes dans le Centre de Soa dont l’inauguration est annoncée entre fin octobre ou début novembre 2013.

Pour approfondir :   Crise anglophone : Le domicile du Secrétaire général adjoint de la Présidence incendié à Bangem

D’après les explications de Côme Mboudou, Directeur de l’entreprise, les recrutements se feront au fur et à mesure en fonction des besoins. Pour le Minesup, «cette formation est une valeur ajoutée inégalable et inqualifiable pour le système universitaire camerounais parce qu’elle permet de créditer notre institution universitaire d’une innovation de taille». Cet investissement est présenté comme le fruit de la mission économique conduite par le Chef de l’Etat en janvier dernier en France.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

jeux francophonie

Jeux de la Francophonie: Toute l’équipe féminine du basketball congolais portée disparue

Un élément de la Séléka, assassin d’un policier camerounais, en garde à vue à Yaoundé