in

Cameroun : Elimbi Lobe met sur pied une plateforme politique pour combattre le RDPC

Elimbi Lobe

Aux cotés de plusieurs autres leaders politiques, Abel Elimbi Lobe vient de lancer KAWTAL, une coalition de l’opposition en vue des prochaines élections législatives et municipales


Elimbi Lobe
Elimbi Lobe- Capture écran

 L’objectif pour les initiateurs est d’éviter la dispersion des vois de l’opposition au cours des prochains scrutins municipaux et législatifs.

KAWTAL (« UNION » en langue Foulbé) n’est pas mouvement, ni d’un parti politique, encore moins d’une organisation dotée d’une personnalité morale et juridique, a précise Elimbi Lobe. C’est plutôt, indique t -il, une plateforme d’union de l’opposition.

KAWTAL va mettre en place une stratégie pour les élections  législatives et municipales afin que les votes contre le RDPC au pouvoir ne se dispersent pas. Elimbi Lobe  dit compter sur les ressources humaines des syndicats pour continuer la lutte politique à l’hémicycle. Il indique que la coalition dont il fait partie  « s’oppose à l’insurrection comme mode d’accession au pouvoir ».

Pour approfondir :   VIDEO: Voici l’enquête qui vaut de multiples menaces au journaliste Eric Kouamo

Dans cette plateforme on peut retrouver l’UPC d’Habiba Issa,  le MANIDEM, le FPD (la formation politique qui a investi Akéré Muna à la dernière élection présidentielle), le MDP (fondé par feu Samuel Eboua) « et bien d’autres ». Il cite aussi la Confédération nationale des travailleurs-Entente.

La condition pour rejoindre ce mouvement est, de n’avoir « pas soutenu, le parti au pouvoir ».  

 « Il faut faire en sorte que les électeurs qui ne votent pas le RDPC ne dispersent plus leurs votes, qu’ils votent tous pour le changement. Parce que le problème du peuple du changement c’est d’obtenir le changement. Il ne veut pas que ce soit Kamto, le SDF, Fru Ndi. Il veut remplacer le régime par un nouveau régime politique ». a explique Elimbi au micro de Canal 2 ce 26 févier.

Pour approfondir :   Peter Essoka sur la CRTV: « J’ai été condamné parce que j’ai essayé de critiquer le fait qu’il ne faut pas utiliser le discours de haine »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

eglise au cameroun

Climat socio-politique au Cameroun : Le silence coupable de l’Église (Chronique)

Louise Blanche Ngo Masso

Cameroun : « Le 08 mars est le jour par excellence des louanges à la gloire de la première dame », selon Blanche Ngo Masso