in

Cameroun : Depuis 2010, le taux de « disparition » des PME est estimé à 72%

PME.jpg

C’est le résultat d’une enquête menée par le Centre d’analyse et de recherche sur les politiques économiques du Cameroun (Camercap).

PME.jpg

« Cette information veut dire que, plus de 7 sur 10 entreprises créées de 2010 à 2015 n’ont pas survécu jusqu’au mois de mai 2016 », explicite le Camercap. Qui ajoute que, à l’observation des faits et de l’analyse sociologique, et du type d’entreprises, il est courant de voir naître une telle entreprise, la voir mourir après 1 an ou 2 renaître la 3è année avec une autre dénomination. « Au final, en 05 ans, nous pouvons avoir 3 unités créées mais avec un seul promoteur (en linéaire) sans oublier ceux qui, en une année disposent d’une ou de plusieurs unités enregistrées, mais avec un seul acteur », relève le think thank camerounais financé par en partie par les fonds publics

Pour approfondir :   Cameroun : Samuel Eto’o annonce un grand déballage sur quatre chaines de télévision ce jeudi

Le Camercap note que les établissements sont généralement mis sur pied pour l’exécution d’un marché public. Dès lors que les marchés sont exécutés ou non, ces PME disparaissent pour éventuellement réapparaître sous un autre nom plus tard. « C’est la logique de la redistribution du budget de l’Etat en fonction des rapports de sympathie que l’on peut avoir avec les gestionnaires de crédit, et c’est peut-être pour cette raison que ces établissements sont plus créés à Yaoundé », conclut le Centre d’analyse.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« La Porte de Minuit » : Un recueil de la Camerounaise Florence Tsagué qui ballade entre tradition et modernisme

«La Porte de Minuit» : Un recueil de la Camerounaise Florence Tsagué qui ballade entre tradition et modernisme

Samuel etoo Fifa

Une photo dédicacée de Samuel Eto’o en jeu pour les vainqueurs du FIFA/FIFPro World11 Predictor