in

Cabral Libii : « L’État doit protéger les citoyens coûte que coûte »

Le député de la nation est allé s’informer et réconforter les populations de Mbankolo, victimes d’un glissement de terrain dimanche dernier. Il a notamment rencontré M. le préfet du Mfoundi et les équipes de la Croix rouge camerounaise.

Cabral Libii Mbankolo
Cabral Libii sur le site du drame de Mbonkolo - capture photo

Le président du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn) exprime une profonde tristesse et indignation à la suite d’un éboulement de terrain tragique à Mbankolo, au Cameroun, qui a entraîné la perte de vies humaines. L’homme politique exprime sa solidarité avec les familles des victimes et ses vœux de rétablissement pour les blessés.

Responsabilité de l’État et appel à la réforme de la protection civile

L’acteur politique souligne que l’État a la responsabilité de protéger ses citoyens, et qu’il aurait dû prendre des mesures préventives pour éviter de telles tragédies. Il dénonce le laxisme et la négligence présumés des autorités. Il appelle à une réforme de la protection civile au Cameroun pour renforcer la surveillance des zones à risques et mettre en place des mesures de prévention. Il estime que la prévention est moins coûteuse que la réparation après un sinistre.

« Mbankolo, quelle tristesse! Effroyable, terrifiante, la scène du sinistre. Triste résultat patient, d’une conjugaison de laxisme, de négligence et d’incivisme. L’État doit protéger les citoyens coûte que coûte. Prévenir rigoureusement sera toujours moins coûteux que réparer le sinistre. Ça devient impératif de réformer la protection civile au Cameroun. Condoléances aux familles endeuillées, prompt rétablissement aux blessés. Juste insupportable », écrit Cabral Libii sur Facebook.

Pour approfondir :   Martin Camus Mimb : « personne n’est embêté plus que Samuel Eto’o ou Rigobert Song sur le cas André Onana »

Solidarité avec la population de Mbankolo

Le message se conclue par une déclaration de solidarité envers la population de Mbankolo et un engagement à soutenir les efforts visant à prévenir de futurs drames de ce type.

« Chère population de Mbankolo, Je suis profondément attristé par la tragédie qui a frappé votre quartier hier. L’éboulement de terrain qui a coûté la vie à une vingtaine de personnes est une catastrophe sans précédent. Je tiens à exprimer mes plus sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes. Je partage votre peine et votre douleur. Ce drame est une nouvelle illustration de l’incurie du gouvernement. Les autorités ont failli à leur devoir de protection civile des populations. Je demande au gouvernement de prendre des mesures urgentes pour prévenir de tels drames à l’avenir. Il est urgent de renforcer la surveillance des zones à risques et de mettre en place des mesures de prévention. Je suis à vos côtés dans cette épreuve », ajoute l’Hon. Cabral Libii.

Pour approfondir :   Cabral Libii : « Le Pr Kamto ne peut être surpris par sa situation actuelle »

Son message reflète l’indignation de certaines personnes face à la tragédie de Mbankolo et leur demande d’action pour prévenir de futurs incidents similaires.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Albert Ndzongang etv

Controverse autour des déclarations d’Albert Dzongang concernant Franck Biya : une demande d’arrestation émerge

Jean Michel Nintcheu Diaspora

Jean Michel Nintcheu : « l’État du Cameroun n’a jamais manifesté la capacité à gouverner les catastrophes »