in

Après avoir proposé la chloroquine comme solution au Covid-19, le professeur Didier Raoult menacé de mort

838 000 1q17y3 didier

L’infectiologue Didier Raoult qui teste un protocole de traitement à base d’hydroxy chloroquine chez les malades du Covid-19 serait victime de menaces de mort, a appris lebledparle.com, du journal Canard enchaîné.


838 000 1q17y3 didier
Pr Didier Raoult (c) Droits réservés

Cinq jours seulement après une première sortie médiatique révélant une étude sur les avantages possibles de l’hydroxy chloroquine sur le coronavirus, l’infectiologue de renommé international serait la cible d’un « vengeur masqué ». 

En date du 1er mars à 22 h 30, l’homme des sciences, selon « Le Canard enchainé », aurait reçu un appel anonyme. « Le patron, à Marseille, du plus grand centre de recherche français, sur les maladies infectieuses reçoit sur son portable, cet appel anonyme : Raoult, tu vas arrêter de dire des conneries d’ici demain 14 h, sinon tu verras », peut-on lire dans le journal français.

Pour approfondir :   La justice française autorise la communication de l'acte de naissance complet d'Ali Bongo

Selon d’autres informations que lebledparle.com a pu collecté dans la presse française, une plainte a été déposée contre X pour « menaces de mort et acte d’intimidation envers un chargé de mission de service public ». L’enquête aurait été transférée de Marseille à Nantes, car c’est de là qu’aurait été passé l’appel. Le téléphone portable utilisé ferait partie d’un lot mis à disposition de médecins de l’hôpital public nantais.

Pour l’heure, les services du Pr Raoult, en pleine gestion de cette crise sanitaire, ne souhaitent pas commenter la procédure en cours.

Pour approfondir :   Le parlement veut adopter la loi pénalisant le non-respect des mesures de lutte contre le coronavirus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

chloroquine 1

Covid-19 au Cameroun : Oui à la chloroquine, mais sur prescription médicale (ministre)

Coronavirus : Un nouveau décès au Cameroun, le bilan évolue