in

Affaire Paul Chouta-Calixte Beyala : Après la reprise des audiences, les avocats de l’accusé se disent « prêts » à clamer son innocence

ChouBea

En direct du journal de 20 h sur Equinoxe TV ce samedi 5 décembre 2020, la défense de Paul Chouta a promis présenter au moment opportun, les preuves palpables pour démentir les accusations dont son client fait l’objet.

ChouBea
Paul Chouta & Calixe Beyala (c) Droits réservés

Les chefs d’accusation

C’est depuis 19 mois que le blogueur camerounais Paul Chouta est écroué à la prison centrale de Kondengui à Yaoundé suite à une plainte de l’écrivaine Calixte Beyala pour « cybercriminalité, diffamation et propagation de fausses nouvelles ».

Compte rendu d’audience

Après un bon moment de silence, une audience de cette affaire s’est tenue le 3 décembre 2020 au Tribunal du Centre administratif de Yaoundé. Audience tenue en l’absence de la partie défense qui a cependant eu vent du compte rendu : « Nous n’étions pas là mais le Tribunal a tenu les débats malgré l’absence des conseils, malgré la sensibilité de l’affaire. Les débats ont été ouverts et le ministère public a présenté les faits en l’absence de la victime et a produit ses éléments de preuve notamment le procès-verbal d’enquête de flagrance, les téléphones de M. Chouta qui étaient éteints après son interpellation. Voilà l’essentiel de ce qui a été fait », fait savoir l’avocat de Paul Chouta, Me Henri Kouokam sur Equinoxe TV.

Rude défense annoncée

Pour ce qui est des accusations qui pèsent sur le client de Me Henri Kouokam, ce dernier se dit prêt à clamer son l’innocence dans l’affaire : « Nous sommes prêts depuis le premier jour. Nous avons pris des dispositions pour démontrer le moment venu, que Monsieur Chouta n’a jamais écrit contre madame Beyala, que M. Chouta n’a pas publié de vidéo contre madame Beyala. Nous avons recoupé un certain nombre d’éléments sous l’angle de la loi qui soutiennent cette position », rassure-t-il.

Une procédure longue 

Toutefois, pour arriver au rebondissement du dossier, cela n’a pas été chose aisée : « Cet Appel a mis pratiquement 6 mois au niveau de la Cour. Entre l’Instance et la Cour, nous avons pratiquement 6 mois pour que le dossier soit retourné en Instance afin d’être réenrolé. Par plus d’une fois, ce dossier a été sorti d’une manière inexpliquée. Nous avons été obligés de saisir monsieur le procureur du Tribunal de première Instance de Yaoundé. Nous avons été obligés de saisir en dernier recours, le président de la Cour d’Appel. Parce que nous estimions que de manière logique, rien ne peut expliquer que le dossier soit sorti du rôle, sans qu’aucune des parties n’ait déposé un acte quelconque », explique l’avocat.

Plainte « retirée »

Pourtant, l’on se souvient que dans le cadre du programme « Cameroun Feeling » du 14 septembre 2020 à la CRTV télé, d Calixte Beyala précisait que Paul Chouta était poursuivi pour des faits de cybercriminalité, et non de diffamation, pour ensuite laisser entendre qu’il n’était plus maintenu en prison à cause d’elle.

« J’ai retiré ma plainte. On a signé un accord avec son avocat, Me Simh, qu’il enlevait les images. Nous étions encore à la PJ (Police judiciaire), et apparemment, on m’a dit que ça ne servait à rien, puisque c’est un problème qui va au niveau du substitut du procureur, qui décide de poursuivre ou pas un individu. Apparemment, il y avait d’autres plaintes …Je ne peux absolument rien faire », avait-elle signifié.

Selon notre confrère, la reprise des audiences est prévue pour le 17 décembre 2020, date de renvoie de l’affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Zambo Anguissa et Fulham sombrent contre Manchester City

Le Torino sombre malgré le but de N’Koulou !