in

Une grave fraude autour du concours de spécialisation des médecins au Cameroun démasquée ?

Un mois après la publication des noms des admis à ce concours, une liste additive signée par le ministre Jacques Fame Ndongo a été dévoilée vendredi dernier, plusieurs jours après le début effectif des cours.

Medecins Camer
Médecins au Cameroun (c) Image d'illustration

C’est un secret de polichinelle. Les concours d’Etat au Cameroun sont souvent entachés d’irrégularités et de polémiques liées à la publication des résultats. Si autrefois la palme d’or des scandales revenait à l’ENAM ou encore à l’IRIC, la Faculté de médecine vient de faire une entrée fracassante dans les rangs des mauvais élèves de la classe. Pour cause, la publication des admis au cycle de spécialisation a connu un évènement inédit. Alors que les lauréats étaient connus depuis plusieurs semaines et avaient même déjà débuté les cours, une liste additive a fait surface vendredi dernier. Il n’en fallait pas plus pour pointer du doigt des tractations souterraines de certaines pontes du régime, qui auraient agi en coulisses pour que leurs proches réussissent également à ce concours réservé aux médecins les plus méritants et aptes à devenir spécialistes.

Pour approfondir :   Cameroun : Le Grand dialogue national entre les chants et des pleurs

La colère des recalés

« Je suis médecin camerounais. Nous avons composé le concours de spécialisation et les résultats ont été publiés il y’a environ 1 mois. Nous ne comprenons pas comment 1 mois plus tard c’est à dire hier on sort une nouvelle liste des candidats déclarés admis disant qu’ils ont été régularisés. Sur quelle base ? Je crois que l’objectif est tout simplement de nous décourager. Après on va se plaindre que nous sortons du pays. Les propriétaires du Cameroun. Il faut être fils de x ou y dans ce pays pour pouvoir réussir à ces concours qu’ils organisent pour mettre leurs enfants. Le travail et la prière ne suffisent plus. Les méritants sont au quartier et les non méritants sont privilégiés. Aide-nous à dénoncer cela afin que nul n’en ignore. Nous n’en pouvons plus », peste un recalé au concours, dans un message anonyme sur Facebook, repris par plusieurs lanceurs d’alerte et pages d’actualités.

Pour approfondir :   Voici le top 10 des secteurs les plus corrompus du Cameroun selon la Conac

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chatelain Leonard

Affaire Lady Ponce et Camtel : Léonard Châtelain tranche le débat

Musk

Elon Musk annonce l’arrivée de Starlink au Cameroun en 2024