in

Ségolène Royal lance le projet « Maternité solaire » au Cameroun

Segolene royale inaugurant centrale

À travers son ONG ‘’Désirs d’Avenir pour la Planète’’ (D.A Planète), la femme politique française Ségolène Royal vient de lancer au Cameroun, un programme de création de maternités entièrement alimentées par l’énergie solaire.


Segolene royale inaugurant centrale
Ségolène Royal inaugurant une centrale au Sénégal en avril 2019 – Illutration

La cérémonie de lacement ce lundi 14 mai à Bikok dans la région du Centre s’est faite en présence des ministres de l’eau et de l’énergie, Gaston Esssomba et de l’habitat du développent urbain, Célestine Ketcha Courtes et l’ambassadeur de France au Cameroun, Gilles Thibault.

Depuis quelque temps, l’ancienne ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer en France, promeut le projet ‘’Maternités solaires’’ dans les pays africains que sont le Cameroun, le Sénégal, le Togo et le Mali.

En ce qui concerne le Cameroun, des maternités ont été sélectionnées dans les communes dirigées par des femmes maires réunies au sein du Réseau des femmes élues locales d’Afrique, antenne du Cameroun (REFELA-Cam), présidé depuis quelques jours par la maire de Nkongsamba 3è (région du Littoral), Mme Élise Henriette Essamé. Il s’agit précisément des Communes de Bikok ; Mbengwi ; Mayo-Oulo ; Mayo-Darle ; Ngoyla ; Afanloum ; Andeck ; Dzeng ; Kon Yambetta ; Doumé ; Fokoué ; Angossas et Garoua Boulay.

Pour approfondir :   I Am Cameroon propose à Paul Biya, un gouvernement de transition pour une fin pacifique et durable de la Crise Anglophone
Segolene royale inaugurant centrale yde
Ségolene Royal le 14 mai 2019 à Bikok aux cotés des ministre Essomba et Ketcha – DR

L’objectif global du projet axé sur les Objectifs du développement durable (ODD) est de renforcer durablement le système énergétique dans les centres de santé des communes dirigées par les Femmes maires d’Afrique en leur assurant une autonomie énergétique et une maitrise d’ouvrage des technologies de production et de distribution des énergies renouvelables et en répondant aux besoins prioritaires de ces centres notamment les services de maternité.

Pour mémoire, au Cameroun, ce projet citoyen a été co-construit avec l’association des femmes maires, à l’époque dirigé par Célestine Ketcha Courtès, promue ministre de l’Habitat et du Développement urbain (MINHDU) depuis le 04 janvier 2019.

Pour approfondir :   #BidoungChallenge: Bidoung Mkpatt donne enfin son avis : «J’ai admiré l’inventivité de cette jeunesse» [Vidéo/Audio]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Meguy Ndombou

Cameroun : Un patron de télévision accusé de faire usage des faux profils sur Facebook pour insulter ses employés

Messanga Nyamding

Messanga Nyamding : Le Cameroun est « Champion du monde en Afrique de la pédérastie, de la pédophilie… »