in

Samuel Eto’o écrit aux Lionnes en leur racontant son histoire au sein des lions indomptables du Cameroun

Message de Samuel Eto'o aux Lionnes du Cameroun

L’ancien attaquant des Lions Indomptables du Cameroun a choisi de raconter son histoire pour adresser ses encouragements aux Lionnes qui disputent la finale la 10ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations face au Nigéria le samedi 03 novembre 2016.


Message de Samuel Eto'o aux Lionnes du Cameroun
Message de Samuel Eto’o au Lionnes indomptables du cameroun – Capture Ecran

Quelque jours après que son homologue Nigérian Jay Jay Okocha ait envoyé ses d’encouragements aux Nigérianes, c’est autour de Samuel Eto’o qui a choisi le vendredi 02 novembre via sa page facebook, de raconter son parcours au sein des Lions indomptables pour motiver ses sœurs camerounaises. «Samuel Eto’o Fils ou le garçon qui rêve toujours pour le bonheur de son pays», c’est la dernière phrase du message de Samuel Eto’o Fils.

Dans la première partie de ce message aux Lionnes indomptables, intitulée «tout commence par un rêve» Samuel Eto’o revient sur les débuts de sa carrière au sein de l’équipe nationale. Il parle de sa première opportunité. «Il y a quelques années je suis arrivé dans cette belle équipe, du Cameroun inconnu pour certains, connu par d’autres. J’étais heureux d’être convoqué par le sélectionneur pour la CAN 2000. Je me rappelle encore avoir les papillons dans le ventre avant le match d’ouverture face au Ghana, j’allais chanter l’hymne national en cœur avec des millions de camerounais. Ce petit garçon des quartiers pauvres de Douala savait qu’il allait écrire une belle histoire, il lui fallait juste la chance d’être sur le terrain. Et cette opportunité se présenta quand le coach Manga-Onguéné demande au coach Lechantre de me faire entrer».

Pour approfondir :   Benjamin Moukandjo : « Zambo Anguissa fait partie des meilleurs milieux de terrain du monde »

Dans la deuxième partie de son message intitulée «les yeux fixés sur l’objectif», Eto’o dit ne s’être pas détourné du but en dépit de l’issue du match. «Nous gagions, nous étions heureux, sans jalousie, ni promesses de certains dirigeants à nos aînés, qu’ils seraient sélectionneurs de l’équipe à la fin de leur carrière. Nous étions juste là pour rendre à notre nation la place qui était la sienne: N°1 en Afrique».

Dans la troisième partie du message aux Lionnes qu’Eto’o intitule «Pour l’amour du Cameroun», il cite les noms des Lionnes indomptables, du coach en leur disant qu’ils sont «nos champions». «Je dis encore merci au couple présidentiel qui m’a permis d’assister à l’inauguration de la CAN féminine et à votre premier match. J’ai crié comme jamais ! Je les remercie également de m’avoir invité à la finale de cette compétition. Malheureusement je ne pourrai être là physiquement pour crier et vous encourager. Mais mon cœur mes pensées les plus positives seront avec vous. Sachez que le bonheur que vous nous avez donné jusqu’à présent n’a pas de prix !».

Pour approfondir :   [Tribune] Louis Marie Kakdeu : « Le gouvernement ne doit pas céder au chantage du GICAM »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Yahya Jammeh, ici lors d'un rassemblement à Banjul le 29 novembre 2016

Vidéo : Après sa défaite, le dictateur Yaya Jammeh rigole au téléphone avec le nouveau Président Gambien

Cameroun – Nigéria (finale CAN 2016) en direct – Live