in

Région de l’Est : Le Rdpc panique après le congrès de l’Undp

meeting du rdpc a bertoua 1040x480 1

Selon journal Mutations dans sa livraison de ce matin, les cadres du parti au pouvoir sont surpris qu’au cours des assises tenues les 5 et 6 mars 2022 à Yaoundé, le challenger de Bello Bouba Maïgari était un ancien cadre du parti de Paul Biya, qui a déjà fait ses preuves à Nguélemendouka.

meeting du rdpc a bertoua 1040x480 1
Militants du RDPC (c) Droits réservés

En effet, l’élite du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) du département du Haut-Nyong à l’Est a perdu le sommeil depuis la tenue du 7ème congrès ordinaire de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès ( l’Undp) les 5 et 6 mars 2022 à Yaoundé.

Avant ce congrès, personne dans la région de l’Est n’était au courant que le Rdpc avait perdu l’un de ces grands militants dans le dép artement du Haut-Nyong, précisément dans la commune de Nguelemendouka. Francis Herman Kambang, puisqu’il s’agit de lui a en effet démissionné du Rdpc et rejoint les rangs de l’Undp en 2021.

Pour démontrer sa détermination à faire bouger les lignes dans le parti de Bello Bouba Maïgari, ce dernier a présenté sa candidature au poste de président national pour challenger le ministre d’État, ministre du Tourisme et des loisirs qui trône à la tête du parti depuis une vingtaine d’année. Malheureusement pour Francis Herman Kambang, le bureau du congrès a disqualifié sa candidature au motif qu’il faut avoir milité pendant 10 ans comme l’exigent les statuts pour briquer ce poste.

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du lundi 7 mars 2022

À en croire Mutations, l’élite du parti au pouvoir à l’Est, une fois au parfum de cette actualité connaissant les capacités de mobilisation et le profil de Francis Herman Kambang est désormais dans la panique. C’est dans ce sens que certains hauts cadres du département du Haut-Nyong, se sont réuni immédiatement après le congrès de l’Undp pour en savoir plus sur la démission de Francis Herman Kambang des rangs du Rdpc à Ngeulemendouka au point d’aller challenger Bello Bouba Maïgari.

De toute évidence, argumente notre confrère, la crainte de ces cadres du Rdpc est motivée par le fait que la démission de Francis Herman Kambang risque entrainer d’autres démissions à Nguelemendouka comme ce fut le cas à Messok, toujours dans le département du Haut-Nyong après les opérations de renouvellement des organes de base du Rdpc en 2021.

Pour approfondir :   Valère Bertrand Bessala: «Pour moi, la date de notre deuil devrait être le 10 juillet 1916»

Dans cette localité tous les membres des bureaux Rdpc, Ofrdpc et Ojrdpc avaient démissionné pour protester contre les candidats imposés par le sommet. Francis Herman Kambang, aujourd’hui dans les rangs de l’Undp était le plus jeune conseiller municipal du Cameroun en 2013 pour le compte du Rdpc à Nguelemendouka. Il est par ailleurs juriste et acteur de la société civile bien connu dans la « région du soleil levant ».


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

crise anglophone

Crise anglophone : Une vaste opération de l’armée aboutit à l’interpellation de plusieurs combattants séparatistes

Donga Mantung Division

Jules Doret Ndongo veut concéder 400 000 hectares de forêts dans le Nkam et la Donga-Mantung