in

Penda Ekoka : «Les Camerounais meurent de covid et Fame Ndongo trouve le temps de disserter sur le trait d’union entre “mesures” et “barrières”»

Penda Ekoka réagit à la récente sortie de Jacques Fame Ndongo dans laquelle il dissertait sur l’existence ou non d’un trait d’union entre “mesures” et “barrières”, à travers une publication sur les réseaux sociaux.

«Si les responsables publics français perdaient autant de temps dans la syntaxe et la grammaire de leur langue, ils n’auraient pas d’infrastructures routières, ferroviaires, énergétiques, portuaires, sanitaires, etc. Ils n’auraient fabriqué ni voitures ni TGV. Ils seraient simplement sous-développés. Les Camerounais meurent de covid à un rythme accéléré, et un ministre – et pas le moindre- trouve le temps de disserter sur le trait d’union entre “mesures” et “barrières”. Continuons à faire du pédantisme avec la langue des autres. De vrais illuminés», écrit-il.«Si les responsables publics français perdaient autant de temps dans la syntaxe et la grammaire de leur langue, ils n’auraient pas d’infrastructures routières, ferroviaires, énergétiques, portuaires, sanitaires, etc. Ils n’auraient fabriqué ni voitures ni TGV. Ils seraient simplement sous-développés. Les Camerounais meurent de covid à un rythme accéléré, et un ministre – et pas le moindre- trouve le temps de disserter sur le trait d’union entre “mesures” et “barrières”. Continuons à faire du pédantisme avec la langue des autres. De vrais illuminés», écrit-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dieudonne Essomba tv

Dieudonné Essomba : «La mise en évidence des défaillances de la gouvernance au Cameroun n’entraineront pas une révolution»

Sismondi Barlev Bidjocka convoqué au service des Recherches judiciaires pour propagation de fausses nouvelles