in

Me Laurent Mbondje : « Nous sommes une société d’intolérants »

L’Avocat au Barreau du Cameroun a fait cette déclaration au cours de l’émission Sacré Matin du mardi 21 novembre 2023, sur Radio Balafon, comme l’a noté Lebledparle.com.

Bondje Laurent Me

Montée de la violence dans les couples

Diane Yangwo, enseignante a perdu la vie suite à une violence conjugale. Ce décès suscite l’émoi et la consternation sur les réseaux sociaux. Invité pour parler de la question, il évoque la vanité humaine qui doit nous habiter au quotidien. « Chacun se considère comme un petit château, comme un grand, sauf que nous ne sommes rien … La politique a un peu dérouté les gens en faisant croire qu’on peut être quelqu’un en ayant un poste de responsabilité… Ce qui n’est pas vrai, car nous ne sommes rien », déclare Me Laurent Mbondje, joint au téléphone.

Pour approfondir :   Yamb Ntimba : « Le Mali ne parle pas du tout au Cameroun »

Cultiver la tolérance

Pour le juriste, la violence dans les couples est la conséquence de l’intolérance et il propose l’acceptation des uns et des autres, caractéristique humaine. « Nous sommes une société d’intolérants, ce qui est très grave… Les gens doivent s’accepter… Ce n’est qu’ensemble que nous pouvons nous reconstituer en tant qu’êtres humains … », ajoute Me Laurent Mbondje.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bedzigui C R

Célestin Bedzigui à Maurice Kamto : « l’on n’écrit sur une personne décédée qu’en termes d’éloges »

Atanga Nji Paul arm

Célestin Djamen : « Les autres membres du gouvernement doivent copier l’exemple d’Atanga Nji »