in

Diaspora : Accusé pour incitation au terrorisme, un Camerounais écope deux ans d’emprisonnement à Londres

Le coupable est puni par la loi pour avoir incité les Camerounais à la violence à travers les réseaux sociaux, a appris lebledparle.com

GanyeGanye

Ganyue Kwah-Discole (c) Droits réservés

Agé de 47 ans Ganyue Kwah-Discole, Camerounais d’origine, écope de deux ans d’emprisonnement ferme d’après le verdict rendu au tribunal de Kingston Crown au Royaume-Uni.

A en croire nos sources, le condamné est accusé d’être instigateur d’actes terroristes. En effet, il a été repéré par les services de renseignements comme responsable des discours subversifs, notamment l’attaque d’ambassades au Cameroun et le mépris de l’ordre préétabli par l’autorité suprême qu’est l’Etat.

De mémoire, Ganye Kwah-Discole avait publié un message sur son compte Twitter le 3 mai 2019 où il faisait mention d’une « grande explosion » dans l’une des ambassades présentes au Cameroun.

Ce message a suscité la curiosité de la police chargée de lutte contre le terrorisme qui a aussitôt entamé les recherches pour mettre la main sur son auteur.

Les investigations des éléments de la police judiciaire ont brillé par leur efficacité. Pour preuve, le 26 juin 2018, Ganye Kwah-Discole a été interpellé.

Selon Alex Dibon, commandant par intérim de la police antiterroriste anglaise, les propos de l’incriminé ont été jugés « incendiaires » car « ils risquaient d’inciter des milliers de personnes vers la violence », apprend-on.

Pour approfondir :   Nathalie Koah, ses révélations choquantes sur Samuel Eto'o en Audio : Ce qu'il faut retenir

L’accusé a plaidé non coupable à cinq chefs d’accusation d’incitation au terrorisme avant d’être condamné jeudi, 13 juin 2019. 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

depute nation

Cameroun : Vers une nouvelle prorogation des mandats des députés et conseillers municipaux

Morsi

Egypte : L’ancien président égyptien Mohamed Morsi décède en plein procès