in

Lions indomptables : Le retour de Fabrice Ondoa met-il un coup de pression sur André Onana ?

OndouaetOnana

Le champion d’Afrique 2017 pourrait faire son grand retour au sein de la sélection nationale lors de la double confrontation face à l’Algérie les 25 et 29 mars 2022. Fabrice Ondoa fait partie des 38 joueurs présélectionnés par Rigobert Song pour ces rencontres.

OndouaetOnana
Fabrice Ondoa et André Onana (c) Droits réservés

André Onana et son style de gardien moderne, ne font toujours pas l’unanimité chez les nostalgiques de l’épopée victorieuse de la Coupe d’Afrique au Gabon. 2017 à l’issue de laquelle Fabrice Ondo avait été élu meilleur gardien du tournoi. Absent de la dernière grand-messe du football africain organisée en terre camerounaise faute de club, ces fanatiques de la première heure n’ont eu de cesse de me réclamer.

Pour approfondir :   Les meilleurs buteurs africains de l’histoire en sélections nationales : Drogba 4e, Eto’o 5e

Actuellement en Lettonie, Fabrice Ondoa s’est engagé avec le FK Auda. Avant la confirmation officielle de ce nouveau contrat, Rigobert a fait appel au joueur formé à la Masia. Sur sa liste, on peut voir le nom FK Auda à côté de son nom.  Le club nouvellement promu en Virsliga (première division Lettonienne) a visiblement décidé de faire confiance au portier camerounais qui, prépare actuellement la nouvelle saison avec ses nouveaux coéquipiers.

Mettre Onana sous pression

De l’avis de certains observateurs avertis, la convocation de Fabrice Ondoa vise à mettre un coup de pression à son cousin qui souffrirait d’un manque de concurrence à son poste pour redoubler d’ardeur. Cependant, Fabrice Ondoa devrait figurer dans la liste définitive de Rigobert Song pour acter son retour en sélection.

Pour approfondir :   CAN 2013/ Didier Drogba : Le dernier baroud d’honneur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Grève des enseignants : Grégoire Owona cherche des solutions

Crise anglophone : La Commission des droits de l’Homme du Cameroun appelle encore à un cessez-le-feu