in

Les recettes fiscales du Cameroun connaissent un boom de 88 milliards

Le Cameroun a enregistré une augmentation de 88,6 milliards de FCFA de ses recettes non fiscales en 2023, pour atteindre un total de 320,9 milliards de FCFA.

EnwrPbsXIAQ gU7 impots

Cette croissance des recettes fiscale au cours de l’année 2023, est contenue dans le rapport sur l’économie camerounaise 2023 que vient de publier le ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat). Malgré cette hausse, qui représente un taux de réalisation de 119% par rapport à l’objectif annuel de 269,3 milliards de FCFA, les recettes non fiscales restent encore loin de leur potentiel, estimé à 800 milliards de FCFA par le ministère des Finances. Cette contre-performance s’explique en partie par les difficultés rencontrées par l’administration camerounaise dans la maîtrise de la collecte de ces ressources depuis des années.

Pour approfondir :   Les enjeux économiques derrière la renationalisation d'Eneo sont connus

Des efforts en cours pour optimiser le recouvrement

Pour remédier à cette situation, le ministère des Finances a lancé en août 2023 la plateforme digitale « Tresor Pay ». Cet outil a pour objectif d’optimiser le recouvrement des recettes non fiscales en automatisant et en sécurisant les processus de collecte. En dépit des défis, le gouvernement camerounais reste optimiste en ce qui concerne l’évolution des recettes non fiscales en 2024. Elles sont projetées à 315,5 milliards de FCFA, soit une hausse de 17,2% par rapport aux prévisions de 2023.

L’utilisation efficace de ces ressources est cruciale pour le Cameroun. Elles permettront de financer les dépenses prioritaires du pays, notamment dans les domaines de la sécurité, de la dette et du développement.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minerais

L’Union européenne veut injecter 80 milliards pour la recherche des minerais critiques au Cameroun

Ble import

Voici les deux nouveaux pays qui dominent le marché d’importations du blé au Cameroun