in

Les différentes salaires et avantages des DG, DGA et PCA au Cameroun

ville yaounde

Le ministre des Finances a signé ce 4 mai 2020, deux arrêtés portant l’un sur la classification des entreprises publiques et l’autre, des établissements publics au Cameroun. La catégorisation des entreprises issue de ces arrêtés détermine les avantages des principaux dirigeants de ces structures.


ville yaounde
Centre ville de yaoundé – DR

Les deux arrêtés de Louis Paul Motazé intervient après le décret présidentiel du 19 juin 2019 fixant les catégories d’établissements publics, la rémunération, les indemnités et les avantages de leurs dirigeants. Les arrêtés du ministre des Finances  classe en cinq catégories les établissements publics et parapubliques.

Première catégorie

La Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS) et le Fonds Spécial d’Equipement et d’intervention Inter Communal (FEICOM) appartiennent à la première catégorie. Leur budget moyen réalisé durant les trois derniers exercices clos est supérieur à 100 milliards de FCFA.

L’allocation du président du conseil d’administration est de 0,001% de la borne inférieur de ladite catégorie. Ce qui correspondant à une allocation mensuelle à partir de 1,2 million de FCFA en montant. Pour cette catégorie, le salaire mensuel du directeur général (DG) est de 0,003% de la borne inférieur de ladite catégorie. Cela correspond à un salaire mensuel égal à 6 millions de FCFA.

Dans l’ensemble, Les allocations mensuelles du DG s’évaluent à 13 557 143 FCFA, alors que le DGA s’en sort avec 10 964 286 FCFA et le PCA 3 250 000 FCFA. Il faut ajouter à cela, une allocation d’équipement et d’ameublement d’un montant de 12 millions de FCFA pour le DG et 10 millions pour le DGA. Une allocation pour congé annuel de 6 millions de FCFA pour le DG et 5 millions de FCFA pour le DGA. Mais aussi une prime de fin de mandat de 12 millions de FCFA pour le DG et 10 millions de FCFA pour le DGA.

 La 2ème catégorie

La Caisse de Stabilisation des Prix des Hydrocarbures (CSPH) est le seul établissement qui appartient à cette catégorie. Pour cette catégorie, le budget moyen durant les trois derniers exercices clos est inférieur à 100 milliards et supérieur ou égal à 50 milliards. L’allocation du PCA est de 0,0016% de la borne inférieure de ladite catégorie, soit 1,2 million de FCFA. Pour le DG, le salaire mensuel de base est de 04 millions de FCFA, soit 0,005% de la borne inférieure de ladite catégorie, et le DGA s’en sort avec 03 millions de FCFA.

Pour approfondir :   Un nourrisson retrouvé dans un bac à ordures à Douala

La 3ème, 4ème  et 5ème  catégorie

On retrouve les établissements publics tels l’Agence de Régulation des Télécommunications (ART) ; la Cameroon Civil Aviation Authority (CCAA) ; la Cameroon Radio and Television (CRTV), etc. L’Agence Nationale des Technologies de l’Information Communication (ANTIC); l’Agence de Régulation des Marchés Publics (ARMP); le Centre International de Référence Chantal BIYA (CIRCB), etc., se retrouvent à la 4ème catégorie. Pendant que l’Académie Nationale de Football (ANAFOOT); l’Agence d’Électrification Rurale (AER); l’Agence de Promotion des Investissements (API), etc., ferment la queue à la 5ème catégorie. Pour ces catégories, le budget moyen réalisé durant les trois derniers exercices est inférieur à 5 milliards de FCFA. Et, l’allocation du PCA est de 0,008% de la borne inférieur de ladite catégorie, soit 400 000 FCFA de salaire brut mensuel. Pendant que celui du DG est de 0,02% de la borne inférieure de ladite catégorie, soit 2 millions de FCFA et son adjoint un salaire de 1,5 million de FCFA.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

unnamed celestin bedzigui

Célestin Bedzigui détruit le maire de Monatélé : « Qu’il aille chercher le poste de ministre en brandissant le nom de Kamto s’il veut »

Abena Cam

Un collectif de médecins propose un nouveau traitement contre le covid-19 en Afrique