in

Le Top 5 des clubs camerounais à avoir brillé dans des compétitions africaines

Le Top 5 des clubs camerounais à avoir brillé dans des compétitions africaines

Si le Cameroun est considéré par beaucoup d’experts comme l’une des meilleures nations de l’histoire du football africain, ce n’est pas simplement grâce aux prouesses réalisées par sa sélection nationale en Coupe d’Afrique ou dans les compétitions internationales auxquelles elle a participé, mais également grâce aux performances de ses équipes locales dans les tournois africains de clubs.

Découvrons le Top 5 des meilleurs clubs du pays de Samuel Eto’o à s’être bravement illustrés lors des compétitions continentales de clubs.

5— Coton Sport de Garoua

Bien que n’ayant jamais remporté de titre continental, Coton sport de Garoua mérite largement sa place dans ce classement en ce sens qu’il est le seul club à avoir continuer à tenir la baraque depuis que le football local camerounais connaît des années sombres. En 2008, les Cotonculteurs avaient réalisé l’exploit de se hisser jusqu’en finale de la Ligue des champions de la CAF où ils se sont inclinés face aux Égyptiens d’Al Ahly 4-2 sur l’ensemble des deux matches de (2-0 lors du match aller au Caire, puis 2-2 au terme de la manche retour à Garoua). Le titre de vice-champion obtenu cette année leur vaut cette cinquième place.

4— Tonnerre Kalara Club de Yaoundé

Le TKC a disputé 3 finales continentales pour deux défaites et une victoire. En 1975, le Tonnerre remporte largement la Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe après avoir surclassé les Ivoiriens Stelle Club d’Adjamé 5-1. L’année suivante, TKC rejoue la finale, mais cette fois, plie l’échine face au Shooting Stars FC du Nigeria 4-2. Particulièrement performant dans cette compétition, le club fondé en 1934 dispute encore la finale en 2002. Le tournoi a changé de dénomination et s’appelle désormais la Coupe de la CAF, mais la formation emmenée par Daniel Wansi (meilleur buteur de cette édition) s’incline 4-1 contre JS Kabylie d’Algérie.

3— Orix de Douala

Orix est une équipe mythique du Cameroun et de la capitale économique. Conduit par sa star Samuel Mbappe Leppé qui possède aujourd’hui un stade d’entraînement à son nom à Douala, le club a remporté la doute première Ligue des champions africaine en 1965 devant le Stade malien sur le score de 2-1. Aujourd’hui tombé dans l’oubli, Orix avait tout de même reçu un prix honorifique dans la catégorie « Légende d’Afrique » lors des CAF Awards 2014.

2— Union sportive de Douala

Le Nassara Gamakaï a vu le jour en 1955 et l’un des plus grands palmarès nationaux. Au niveau national, Union de Douala a gagné 5 titres de championnat du Cameroun et 6 trophées de Coupe nationale. De même à l’échelle continentale, le club de Franck Happi peut se targuer d’avoir soulevé une Ligue des champions de la CAF en 1979 face aux Ghanéens de Hearts of Oak 5-3 et une Coupe des vainqueurs de coupe 2 ans plus tard devant Stationery stores du Nigeria 1-0.

1— Canon de Yaoundé

Il est sans doute le club camerounais le plus historique, titré et supporté. 10 fois champion d’Élite One et 11 fois vainqueur de la Coupe du Cameroun, le Kpa-Kum n’a pas seulement écrit sa légende au niveau national, mais également sur la sphère continentale. Canon de Yaoundé a en effet gagné les éditions 1971, 1978 et 1980 de la Ligue des champions de la CAF et la Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe en 1979 ; un total de quatre trophées africains comme les étoiles qui ornent le dessus de son écusson.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Albertine Bitjaga réagit à son licenciement de Vision 4

    Albertine Bitjaga réagit à son licenciement de Vision 4

    Côte d’Ivoire : Guillaume Soro dénonce un « Coup d’Etat constitutionnel » et appelle l’opposition à faire bloc contre Alassane Ouattara

    Côte d’Ivoire : Guillaume Soro dénonce un « Coup d’Etat constitutionnel » et appelle l’opposition à faire bloc contre Alassane Ouattara