in

Le judoka algérien Fethi Nourine se déclare forfait aux JO 2020 pour ne pas affronter un adversaire israélien

Ageriar

C’est la deuxième fois que l’Algérien Fethi Nourine réagit de la sorte lors d’une compétition de cette envergure. Sa décision a été annoncée hier jeudi 22 juillet 2021 sur la télévision algérienne.

Ageriar
 Fethi Nourine (c) Droits réservés

Le judoka algérien Fethi Nourine (moins de 73 kilos) a jeté l’éponge pour ne pas avoir à affronter son adversaire Tohar Butbul aux JoTokyo 2020. En effet, s’il avait battu le Soudanais Mohamed Abdalrasool lundi au premier tour, il aurait dû combattre ensuite face à l’Israélien Tohar Butbul.

« Nous avons travaillé dur pour nous qualifier pour les Jeux, mais la cause palestinienne est plus grande que tout cela », a-t-il affirmé.

Il faut rappeler que ce n’est pas la première fois que cet athlète prend une telle décision. Il avait posé le même acte lors des Mondiaux 2019 à Tokyo. L’Algérie se voit dès lors obligée d’être représentée en judo par une seule athlète, Sonia Asselah (plus de 78 kilos).

Pour approfondir :   JO 2020 : La Cameroon Olympic Team honorée par le maire de Tokyo

Les relations Algérie-Israël

D’après les archives, l’Algérie et Israël n’ont pas de relations diplomatiques officielles. Observant le boycott d’Israël par la Ligue arabe, le gouvernement algérien ne reconnaît pas l’État israélien et interdit aux ressortissants israéliens toute entrée sur son territoire.

Tout part de 1962 lorsque Israël reconnait l’indépendance de l’Algérie, nombreux sont les Algériens qui prennent le chemin de l’exil en France tandis qu’une minorité s’installe à Israël. Mais un an après son indépendance, l’Algérie adopte le Code de nationalité qui prive les non-musulmans de la citoyenneté. En 1967, durant la guerre des « Six Jours », elle perd trois avions de combat Mig-21 en Israël après avoir envoyé un escadron en Égypte.

Pour approfondir :   Désistement du Cameroun pour l’organisation de LDC africaine : Martin Camus Mimb couvre d’éloges la Fécafoot

Pendant la guerre du Kippour, l’Algérie lutte contre Israël grâce à la mobilisation de ses hommes. Depuis lors, malgré le fait que d’autres pays du Maghreb se sont ouverts à Israël, l’Algérie semble encore fermée en ce qui concerne les relations diplomatiques avec ce pays du Moyen-Orient.

Une raison efficace pour Fethi Nourine de renoncer au combat ?


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Narcisse Mouelle K

Narcisse Mouelle Kombi interdit de sortie du pays ? Le Minsep traite Boris Bertolt de «menteur» et justifie l’absence de son patron aux JO

Tenor Erica

[Opinion] : « J’avais demandé Erica en mariage, mais elle a choisi de servir de sacrifice à la carrière musicale de Tenor »