in

La revue de presse camerounaise du mercredi 15 février 2023

Chers abonnés, bonjour et merci de répondre à nouveau présents à ce nouveau rendez-vous matinal. Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, l’essentiel à retenir des informations parues dans les kiosques au Cameroun ce jour.

Capture 1

Commençons par nous intéresser aux sénatoriales. EcoMatin de ce matin nous fait remarquer que le Sénat fait courir les opérateurs économiques camerounais suivant la liste des candidatures récemment publiées par Elecam, l’organe en charge de l’organisation des élections dans le pays. Même si notre confrère note que la tendance n’est pas nouvelle, parce que déjà visible lors des deux premières mandatures du Sénat camerounais. Sans contester leur droit à se présenter à cette élection, EcoMatin décrypte les réelles motivations de ces hommes et femmes, plutôt fortunés, mais prêts à tout pour avoir leur place bien au chaud au sénat camerounais pour les 5 prochaines années.

Restons dans cette élection prévue pour le 12 mars prochain. Cameroon Tribune, dans son édition du jour, renseigne que le Conseil constitutionnel se prononce dès ce mercredi sur les 13 recours reçus suite à la publication par le Conseil électoral, des listes retenues pour le scrutin.

Selon le quotidien l’Économie, l’Agence de Régulation des Télécommunications (ART) a annoncé avoir servi treize mises en demeure aux opérateurs de téléphonie au Cameroun, en raison de leur qualité de service peu satisfaisante. Cette annonce, apprend-on, intervient après plusieurs missions de contrôle de performances des réseaux des quatre opérateurs concessionnaires que sont MTN Cameroon, Orange Cameroon, Viettel et Camtel.

Pour approfondir :   La revue de presse camerounaise du vendredi 19 janvier 2024

Le quotidien Mutations informe que toutes les personnes suspectées et interpellées dans le cadre de l’assassinat du journal Martinez Zogo, ont été conduites devant le commissaire du gouvernement, au tribunal militaire le mardi 14 février. Parmi elles, le patron de la direction générale de la recherche extérieure, le commissaire divisionnaire Maxime Eko Eko, le lieutenant-colonel Justin Danwe, directeur des opérations de la même institution, mais aussi l’homme d’affaires Jean-Pierre Amougou Belinga, promoteur de Vision4 Télévision et son directeur général Bruno Bidjang. Les détails c’est à lire dans les colonnes du journal.

Le journal La Patrie en kiosque renseigne en sa grande Une que le virus Marburg sévit dans la frontière Guinée – Cameroun. En un mois, neuf personnes sont mortes de cette maladie et seize cas suspects ont été signalés, peut-on lire. Dans un communiqué, explique notre confrère, l’Organisation mondiale de la Santé a annoncé une réunion d’urgence. Dans la foulée, un plan de confinement a été mis en place pour faire face à l’épidémie.

Pour approfondir :   Filière huile de palme : comment le Cameroun souhaite stimuler la production et limiter les importations

L’œil du Sahel évalue la possibilité de vivre avec le Salaire minimum interprofessionnel Garanti (Smig) dans les régions septentrionales du pays.

Chers abonnés, c’est ici que prend fin cette revue de la presse ce matin. Merci d’avoir été des nôtres une fois de plus. À demain pour une nouvelle édition.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bruno Bidjang

Affaire Martinez Zogo : Bruno Bidjang en passe d’être libéré ?

martinez

Affaire Martinez Zogo : Les principaux suspects embarqués pour le Tribunal militaire de Yaoundé