in

Jacques Songo’o entraîneur des gardiens des Lions, déclare que Fabrice Ondoa n’a plus sa place en sélection nationale

Capture Ondoa Ebogo

Fabrice Ondoa n’a pas été convoqué par le sélectionneur de l’équipe du Cameroun Toni Conceiçao pour les deux rencontres du Cameroun en septembre prochain dans le cadre du début des éliminatoires de la Coupe du monde 2022.  Pour l’entraîneur des gardiens Jacques Songo’o, le champion d’Afrique 2017 ne mérite plus d’être appelé en raison de son statut de sans club.

Capture Ondoa Ebogo
Fabrice Ondoa (c) Droits réservés

Sur les antennes de la Crtv Sports, Jacques Songo’o a pointé du doigt le manque de compétitivité de l’ancien joueur de la réserve du FC Barcelone comme raison de sa non sélection. « Fabrice Ondoa n’a pas d’équipe, on ne peut pas appeler un joueur qui n’a pas d’équipe. Il faut être honnête envers soi-même et être objectif. Il faut donner la chance aux meilleurs du moment », a-t-il relevé.

Pour approfondir :   Mbankolo : déjà une trentaine de morts à la suite de débordements des eaux

«J’ai sélectionné les meilleurs»

« Les gardiens que j’ai sélectionnés sont actuellement les meilleurs. Dans mes petits livres, j’ai répertorié au moins 15 gardiens que je peux sélectionner. Aujourd’hui, à l’équipe nationale, ce sont les meilleurs qui doivent jouer. Il y a un numéro un, il faut chercher les numéros deux et trois», poursuit Jacques Songo’o.

En efftet, le gardien de 25 ans n’a pas disputé de matchs officiels en club depuis longtemps. Alors de jeunes Lions frappent aux portent de la tanière à l’instar de Simon Omossola, Jean Efala Konguep ou encore Dévis Epassy, tous retenus. A cette allure, autant le dire, Fabrice Ondoa pourrait définitivement perdre sa place. 

Pour approfondir :   Panne internet : MTN et Orange dédommagent les clients

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

René Emmanuel Sadi a reçu en audience, son homologue centrafricain

Bomo Nti

Christian Bomo Ntimbane : « Il y a bel et bien les moustiques dans les hôtels du Cameroun, le nier c’est mentir »