in

Francisque Atok à Atok , Miss Unité nationale 2015 victime d’une cabale médiatique

Miss Unit

Elue le 18 mai 2015, Paule Francisque Atok à Atok fait depuis quelque temps l’objet d’un lynchage médiatique de la part d’un certain Mbede Abono Luc.

Miss Unit
Francisque Atok à Atok , Miss Unité nationale 2015

La cinquième édition de l’élection Miss Unité nationale a rendu son verdict le 18 mai 2015 au Centre Culturel Camerounais à Yaoundé. Sur la plus haute marche du podium, Mlle Paule Francisque Atok à Atok a s’est hissée, au terme d’une compétition couru et relevée, au regard du prestige de chacune des candidates en course. Seulement, quelques semaines après son sacre, la jeune fille se voit vilipendée à travers les médias. L’auteur de cette cabale médiatique n’est autre que sieur Mbede Abono Luc, ex membre du comité d’organisation, qui entend tirer les ficelles dans l’ombre pour s’arroger les potentiels retombées de ce concours qui prend du grade au fil des années.

Chantage

Après l’évènement grandiose du 18 mai auquel il a pris part, monsieur Mbédé Luc a entrepris de déstabilisé la miss élue. Paule Francisque Atok à Atok, affirme qu’à plusieurs reprises, monsieur Mbédé a débarqué à son domicile pour la contraindre à signer un nouvel engagement autre que celui à elle adressée lors du concours, et à signer son adhésion au Mouvement Citoyen dont il est le président. Des offres incompréhensibles pour la miss élue qui les a toutes rejetés. « Monsieur Mbédé est même arrivé chez moi un matin avec un huissier de justice pour me contraindre à signer ces papiers », confie Paule Atok.

Pour approfondir :   Cybercriminalité : l'humoriste ivoirien Observateur Ébène écope de 12 mois de prison

Face à ce refus énergique, monsieur Mbédé Abono Luc a décidé d’utiliser les médias comme nouvelle arme. En date du 13 juin 2015, il a fait publier une correspondance sur le site web 237online.com, signée de lui-même, et qui rapporte que Paule Francisque Atok à Atok a été destituée. Un communiqué radio a également été lu à la RTS, une radio de Yaoundé faisant état de cette même décision prise uniquement par lui. Il annonce dans ces deux communications que c’est désormais la première dauphine, Lydie Biyega Fouda, qui a été portée au titre de Miss Unité nationale du Cameroun 2015 pour le reste du mandat. Cette dernière qui a d’ailleurs refusé de se mêler à cette grossièreté n’a jamais pris fonction et ne s’est jamais présentée comme souhaité par sieur Mbédé.

Pour approfondir :   Cameroun/Mode: Un concours pour des jeunes qui souhaitent participer à « Abidjan Men's Fashion »

Le comité réitéré que les activités du Comité doivent se poursuivre et ne souffrent d’aucune contestation. Mlle Paule Francisque Atok à Atok reste donc la Miss Unité nationale 2015 et se présentera comme tel partout où besoin sera, aussi bien sur le territoire national qu’à l’international.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Classement Forbes

Classement Forbes Afrique: 3 Camerounaises de la diaspora dans le Top 100 des femmes les plus influentes d’Afrique

Bafoussam

Ouest – Cameroun: le chef supérieur de Batchingou condamné à 05 ans de prison ferme