in

France 3 : qui est Samuel Etienne, le nouveau présentateur de “Questions pour un champion” ? [Vidéo]

Question pour

Plus calme, plus jeune et surtout moins cher pour la chaî­ne… Ainsi est décrit le présen­ta­teur de la célèbre émis­sion de France 3, qui reprend les rênes de la nouvelle formule diffu­sée depuis ce lundi 22 février. Son objec­tif : redres­ser la barre du navire.

 

Question pour
Samuel Etienne nouveau présentateur de ”Question pour un champion” – (C) lefigaro.fr

Ca y est, la page va se tour­ner. Après un long cycle de 28 années, le célèbre jeu télé Ques­tions pour un cham­pion ne sera défi­ni­ti­ve­ment plus présenté par l’inénar­rable Julien Lepers à partir de ce soir. Ce lundi  22 février 2016, à 18h10, les télé­spec­ta­teurs ont découvert le nouveau présen­ta­teur de l’émis­sion, Samuel Etienne. Et voir ainsi s’opé­rer une muta­tion du genre, puisque France 3 a décidé d’im­pul­ser, plus que du sang neuf, une nouvelle forme de présen­ta­tion, a priori plus calme et cadrée que ce qui était apporté jusqu’à présent. En plus d’être éton­nant, le choix porté sur l’an­cien présen­ta­teur du JT de midi place à l’écran une person­na­lité rela­ti­ve­ment peu connue du PAF (Paysage Audio­vi­suel Français). Pour­tant, Samuel Etienne est loin d’être un novice.

Ce jour­na­liste de 44 ans, a fait ses premières en radio , au milieu des années 1990, avant d’at­ter­rir au service des infor­ma­tions écono­miques de BFM. Pendant quatre ans, il a présenté jour­naux et revues de presse. En 1999, il fait le grand saut à la télé­vi­sion en parti­ci­pant au lance­ment d’Itélé, filiale du groupe Canal+, où il offi­cie pour les jour­naux en continu du soir. Sa noto­riété en interne commence à grim­per en flèche, et il finit par assu­rer la présen­ta­tion du jour­nal de 18h50 sur la chaîne cryp­tée en semaine, entre 2006 et 2007. Il entre fina­le­ment à France 3 avec la présen­ta­tion de diffé­rents maga­zines. Puis, le schéma clas­sique s’opère. Après avoir été joker sur le 19/20, il devient fina­le­ment le présen­ta­teur perma­nent du 12/13. Sans oublier ses quelques chro­niques sur Europe 1 et France Inter notam­ment.

Un parcours sans véri­tables embuches, qui a fait de Samuel Etienne un présen­ta­teur tout à la fois appliqué et au capi­tal sympa­thie gran­dis­sant auprès du grand public. Invité sur le plateau de On n’est pas couché samedi, il a dit regret­ter de devoir mettre fin à son statut de jour­na­liste profes­sion­nel. « C’est un déchi­re­ment, a-t-il reconnu. J’ai fêté il y a quelques mois ma ving­tième carte de presse. On la garde tous précieu­se­ment. J’ai les vingt dans un petit placard à la maison ». Très atta­ché à sa profes­sion, il martèle que c’est sa passion depuis toujours : « A 7, 8 ans je rêvais d’être jour­na­liste. Ce métier m’a tout donné, m’a construit, a fait de moi le garçon que je suis ». Cepen­dant, il caresse l’es­poir d’y regoû­ter rapi­de­ment, arguant au passage qu’il est tout à fait possible de jume­ler présen­ta­tion de JT et anima­tion de diver­tis­se­ment. Mais de préci­ser : « Un grand patron de l’au­dio­vi­suel ami m’a dit : ‘Samuel, j’es­père que tu as bien compris que c’était un voyage sans retour’. J’es­père qu’il a tort ».

{source}

<div id=”fb-root”></div><script>(function(d, s, id) {  var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];  if (d.getElementById(id)) return;  js = d.createElement(s); js.id = id;  js.src = “//connect.facebook.net/de_DE/sdk.js#xfbml=1&version=v2.3″;  fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));</script><div class=”fb-video” data-allowfullscreen=”1″ data-href=”/QuestionsPourUnChampionOfficiel/videos/vb.379524112087410/1094036980636116/?type=3″><div class=”fb-xfbml-parse-ignore”><blockquote cite=”https://www.facebook.com/QuestionsPourUnChampionOfficiel/videos/1094036980636116/”><a href=”https://www.facebook.com/QuestionsPourUnChampionOfficiel/videos/1094036980636116/”></a><p>On se retrouve ce soir à 18h10 sur France 3 !</p>Posted by <a href=”https://www.facebook.com/QuestionsPourUnChampionOfficiel/”>Questions pour un champion (Officiel)</a> on Montag, 22. Februar 2016</blockquote></div></div>

{/source}

Concer­nant Ques­tions pour un Cham­pion, que Samuel Etienne a reconnu comme « très loin de (son) univers » lorsque la propo­si­tion lui a été faite, l’objec­tif est clair : péren­ni­ser le jeu pour de nouvelles longues années. Pour ce faire, son nouveau présen­ta­teur doit d’abord « stop­per la baisse des audiences et rega­gner des parts de marché », comme il l’a expliqué à Ophé­lie Meunier ce week-end, sur le plateau du Tube (Canal+). Il révèle par ailleurs que Dana Hastier, la direc­trice des programmes de France 3, lui a donné un an et demi pour assu­rer cette mission. Mais lui se donne six mois. Si les audiences ne remontent pas au niveau des cases qui précèdent et succèdent QPC, à savoir Slam et le 19/20 régio­nal, « j’au­rais pour partie failli », assure-t-il. Il s’en­lève néan­moins une forme de pres­sion en indiquant que le temps qui lui est imparti pour réus­sir est suffi­sant et que « si ça ne marche pas, ce n’est pas grave », il fera « autre chose ».

Pour l’ai­der dans sa tâche, la produc­tion et France 3 ont apporté quelques retouches aux décors et à l’ha­billage écran, plus moderne. Néan­moins, les règles restent les mêmes. En fin de semaine dernière, un court extrait de la première émis­sion a été diffusé. Une manière d’ac­com­pa­gner en douceur la tran­si­tion pour Samuel Etienne mais aussi pour les télé­spec­ta­teurs qui vont le décou­vrir dans le rôle de Julien Lepers. Enfin, sur la ques­tion de sa rému­né­ra­tion, le nouvel anima­teur de Ques­tions pour un cham­pion ne s’est pas montré très bavard à l’an­tenne d’Eu­rope 1 ce matin, affir­mant simple­ment qu’il serait bien en-dessous des 40 000 euros que touchait son prédé­ces­seur, et même en-dessous de son inter­vie­weur, Jean-Marc Moran­dini, qui affirme quant à lui toucher 19 000 euros par mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Anoah

    Eto’o, Drogba, Yannick Noah, Kaaris … ces icônes qui soutiennent Serge AURIER

    Beac

    Recrutement à la BEAC: 72 postes ouverts pour ressortissants camerounais