in

Diffusion des nudes sur les réseaux sociaux : La Commission des droits de l’homme se prononce

James Mouangue Kobila CDHC

A travers un communiqué rendu public le 07 juillet 2021, Commission des droits de l’homme du Cameroun (CDHC) s’est exprimé sur la recrudescence des atteintes à la dignité des personnes sur les réseaux sociaux.

James Mouangue Kobila CDHC
James Mouangué Kobila, Président de la CDHC – DR

Le communiqué intervient après la diffusion sur les réseaux sociaux des images et vidéos da la sextape qui a eu lieu dans le bureau de Martin Camus Mimb, de la vidéo d’une femme accusée de vol et obligée de se dénuder à la demande de ses accusateurs et de la vidéo d’un groupe d’adepte de partourze démantelé à Douala.

Après avoir rappelé toutes les dispositions juridiques et règlementaires, la CDHC condamne avec vigueur la diffusion des images et vidéos sur toutes les plates-formes numériques qui porte atteinte  à la dignité des personnes.

La commission dirigée par le Pr de Droit, James Mouangué Kobila salut la réaction rapide du ministère de la défense sur la vidéo diffusée par les gendarmes après démantèlement d’une randonnée sexuelle dans un domicile à Bonamoussadi. Elle encourage aussi les autorités à instruire ou à poursuivre les enquêtes sur chaque cas, afin que les responsabilités soient établies, les suspects traduits devant les juridictions compétentes, avec à la clé des sanctions appropriées.

En outre la CDHC interpelle le sens de responsabilité des parents dans l’éducation des enfants.

{source}<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”und” dir=”ltr”><a href=”https://t.co/RPJAgoZUMY”>pic.twitter.com/RPJAgoZUMY</a></p>&mdash; NKWEBO DENIS (@DENISNKWEBO) <a href=”https://twitter.com/DENISNKWEBO/status/1413023725314879488?ref_src=twsrc%5Etfw”>July 8, 2021</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>{/source}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Desire Sikati Me

Le MRC dénonce toutes formes d’ostracisme administratif de ses militants et acteurs de l’opposition

CA UYII

L’université de Yaoundé II valide ses comptes 2020 !