in

Décision du MINDDEL de régulariser les situations de personnes sans acte de naissance : Cabral libii se dit heureux que son cri soit entendu

CABRAL

Suite à une correspondance du ministre de la Décentralisation et du Développement local Georges Elanga Obam, adressée aux préfets des départements, leur indiquant des mesures à mettre en place pour procéder à la régularisation de la situation des Camerounais vivant sans acte de naissance, Cabral Libii, le patron du Mouvement 11 millions de Citoyens se satisfait de ce que son « cri commence à être entendu ».

                                     CABRAL
Cabral Libii – (c) DR

 « Heureux que notre cri commence à être entendu. Impliquons-nous chers Citoyens pour que ces régularisations touchent un maximum de concitoyens. », a-t-il publié sur sa page officielle Facebook, à l’adresse de ses partisans, ce 25 mars.

Il ajoute : « Il est souhaitable qu’une grande campagne de proximité soit (aussi) décidée au niveau de la DGSN pour les CNI (entre Kousseri où il ya un poste d’identification et le village Zimado, la distance est de 100 km…et le transport aller-retour s’élève à 30 000 fcfa en saison sèche).

D’ailleurs ici et là, nous constatons que certains cadres du parti au pouvoir réussissent “miraculeusement” à déplacer les postes d’identification dans leurs localités…pour le moment nous essayons en vain… ».

Dans cette correspondance (ci-dessous), le ministre de la Décentralisation demande aux préfets des départements d’inviter les magistrats municipaux à prendre toutes les mesures nécessaires pour procéder au recensement des personnes qui ne possèdent pas d’acte de naissance, afin d’acheminer les dossiers constitué au Bureau national  d’Etat civil pour établissement des pièces d’identification.

Une nouvelle qui vient satisfaire les attentes de nombreux jeunes Camerounais qui ne parviennent pas souvent  à présenter les dossiers à des examens, concours, entre autres, faute d’actes de naissance.

 Message Georges Elanga Obam

Message du ministre de la Décentralisation

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

prison yaounde kondengui 009 ns 700

Arrêté dans l’affaire MRC, un enseignant de l’Université de Dschang écrit à ses camarades depuis Kondengui

Capture celebration des lions

Chronique : « Il fut un temps où l’issue d’un match de football Cameroun-Comores était connue à l’avance »