in

Cameroun : La réponse de Célestin Djamen à ceux qui le critiquent d’avoir été à la suite de Joseph Dion Nguté au PAD

Djamen Cabral

Dans un texte publié sur la toile ce mercredi 14 octobre 2020, le secrétaire national aux Droits de l’Homme et à la Gouvernance MRC Célestin Djamen a recadré ceux de ses compatriotes qui lui ont porté critique pour avoir, à la suite du Premier ministre Joseph Dion Nguté, pris part à la cérémonie d’un poste pétrolier à Douala le 13 octobre 2020.

Djamen Cabral
Hon. Cabral Libii  & Célestin  Djamen (c) Droits réservés

Célestin Djamen était présent dans le cadre de l’inauguration de cinq engins nautiques nouvellement acquis par le port pour le dragage du canal fluvial hier.

Depuis lors, le membre du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC) essuie les critiques de certaines personnes. D’autant plus que les images du camarade de parti de Maurice Kamto à la suite du chef du gouvernement ou encore celles avec le député PCRN Cabral Libii, main dans la main, ont parcouru la planète.

Une actualité face à laquelle Célestin Djamen n’est pas resté bouche bée. Pour ce dernier, : « Il existe des questions essentielles à propos desquelles tout clivage partisan doit disparaitre. Aimons la République, aimons la patrie ! », conseille-t-il.

Pour approfondir :   Marche du 22 septembre : Le ministre Manaouda Malachie entre en scène

Lebledparle.com vous suggère l’intégralité de la publication de l’homme politique sur la toile.

 

Il m’est revenu que certains compatriotes, ivres de haine et probablement victimes d’un stress certain, aient été courroucés hier par certaines images du Port Autonome de Douala me concernant.

Je compatis à cette douleur sincère !

Pour apaiser leur furie et en guise d’antidote je leur offre cette autre savoureuse image lors de mes échanges avec un vieil ami que j’ai connu avant son engagement politique et qui certes a des défauts (comme moi du reste) mais surtout beaucoup de qualités.

En toute sincérité je crois que la paix ou la recherche de la paix n’a ni couleur ni parti politique. La paix pour un pays comme le nôtre requiert un cœur patriote et un esprit chevaleresque. Elle ne pourra être atteinte que lorsqu’en chaque Camerounais le pouvoir de l’Amour aura remplacé l’amour du pouvoir et que la tolérance aura enseveli l’intolérance partisane tous azimuts. Le monde politique évoluera lorsque les débats cordiaux mais fermes auront remplacé les polémiques bassement politiciennes, les insultes automatiques pré-enregistrées et les crises d’urticaire de certains désespérados non identifiés.

 Il y a plus d’intérêt pour l’avenir de notre pays, à construire des ponts qu’à construire des murs entre les diverses formations politiques, notamment de l’opposition. Il existe des questions essentielles à propos desquelles tout clivage partisan doit disparaitre. Aimons la République, aimons la PATRIE !

Bonne dégustation, détendez-vous, Il n’y a pas le feu ! Que Dieu vous garde.

Célestin DJAMEN

Secrétaire National aux Droits de l’Homme et à la Gouvernance MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Denis Nkwebo crtv

Dénis Nkwébo : « La CRTV est la chaine la plus professionnelle du Cameroun »

lado ludo

Père Lado : « La police d’Edéa a violé mes droits civiques»