in , ,

Cameroun : Confronté à la vie chère, l’Etat opte pour la réduction de son train de vie

Pour l’exercice budgétaire 2024, le gouvernement camerounais prévoit la réduction d’achats de biens et services à plus de 80 milliards de FCFA. Une mesure considérée comme une réponse aux critiques sur le train de vie du gouvernement camerounais, qui est souvent accusé d’être trop coûteux et d’omettre les besoins des citoyens.

Paul Biya Picture
Paul et Chantal Biya (c) PRC

Pour l’exercice budgétaire 2024, le gouvernement camerounais prévoit la réduction d’achats de biens et services à plus de 80 milliards de FCFA. Une mesure considérée comme une réponse aux critiques sur le train de vie du gouvernement camerounais, qui est souvent accusé d’être trop coûteux et d’omettre les besoins des citoyens.

Le président Paul BIYA a signé le 20 juin dernier, l’ordonnance modifiant la loi de finances 2024. Dans le texte du Chef de l’Etat, l’enveloppe initiale destinée aux achats des services a été réduite de 75,8 milliards de FCFA, passant de 563,6 milliards de FCFA à 487,8 milliards de FCFA. Les dépenses relatives aux « autres services » ont baissé de 70,9 milliards de FCFA, tandis que les frais de transport et de mission des personnels ont diminué de près de 2 milliards de FCFA.

Pour approfondir :   Suspension de Touristiques express, vent de discorde

Les achats de biens ont également été touchés, avec une enveloppe en baisse de 4,4 milliards de FCFA, passant de 312,1 milliards de FCFA initiaux à 307,7 milliards de FCFA. Les économies sont attendues sur les achats de matières, matériels et fournitures (2,5 milliards de FCFA), ainsi que sur les factures d’eau, d’électricité, de gaz et d’autres sources d’énergie (1,5 milliard de FCFA).

Pour le secrétaire général de la présidence, Ferdinand Ngoh Ngoh, Ces réductions sont en droite ligne des instructions du président Biya pour une « rationalisation des dépenses publiques de fonctionnement ».

Pour approfondir :   Me Emmanuel Simh fustige la condamnation à vie d'Ayuk Tabe

1 Comments

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lady Ponce et Samuel Etoo

« Avant la Fécafoot, tu étais déjà une légende et après la Fécafoot tu resteras une légende », parole d’une « Eglisienne »

1719341819317

Incubation entrepreneuriale: 70 millions de Fcfa octroyés à l’Enset d’Ebolowa