in ,

Affaire Martinez Zogo : Xavier Messè reconnaît avoir menti sur le nom de sa source et présente ses excuses

D’après Lebledparle.com, Xavier Messè a rédigé une lettre d’excuse pour éviter d’être placé en garde à vue.

Xavier Messè reconnaît avoir menti sur le nom de sa source dans l'affaire Martinez Zogo et présente ses excuses

Le journaliste Xavier Messè a reconnu avoir menti sur le nom de sa source en ce qui concerne l’affaire Martinez Zogo. Lors de son audition devant la commission mixte police-gendarmerie mise en place par le Chef de l’Etat, il a cité nommément Zephirin Koloko comme étant sa source d’information. Cependant, après confrontation entre les deux hommes, il s’est avéré que Zephirin Koloko n’a jamais discuté de l’affaire avec lui le 18 janvier 2023 ni à 3h ni à 5h, comme il l’a indiqué sur les antennes de Balafon Radio.

Une émotion mal gérée

Il a été révélé que Zephirin Koloko avait échangé avec Xavier Messè sur le sujet le dimanche 22 janvier 2023 après la découverte du corps de Martinez Zogo. Xavier Messè a alors admis que son affirmation était fausse et qu’elle était due à l’émotion qu’il avait ressentie. Cet écart a suscité la colère des enquêteurs, qui ont voulu placer Xavier Messè en garde à vue.

Pour approfondir :   Le président Paul Biya, cinq fois champion d’Afrique en 35 ans de règne

Zephirin Koloko a intercédé en faveur de Xavier Messè et a milité pour sa libération contre une demande d’excuse rédigée séance tenante par Xavier Messè. Ce dernier a accepté et a présenté ses excuses à Zephirin Koloko, reconnaissant s’être trompé à son sujet à Balafon Radio et au sujet de l’Etat du Cameroun. En conséquence, le dossier a été classé.

Les conséquences de l’émotion sur le travail journalistique

Cette affaire souligne l’importance pour les journalistes de faire preuve de discernement et de professionnalisme dans l’exercice de leur métier, même lorsqu’ils sont confrontés à des situations émotionnelles intenses. Elle met également en évidence les conséquences potentiellement graves pour les personnes impliquées dans de telles situations, ainsi que pour la crédibilité du journalisme en général.

Pour approfondir :   Deux policiers se livrent à une altercation dans un poste de contrôle, l’un traite l’autre de « voleur » (vidéo)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

332857383 1969264843416330 5942138247438468681 n

Coupe du monde 2023: Estelle Johnson inconsolable au coup de sifflet finale

sante

Ouest-Cameroun: Le ministre de la Santé ordonne la fermeture d’un centre de santé après le décès d’une femme enceinte