in

Yaoundé : Quatre voleurs d’un bébé de cinq mois aux arrêts

Yaoundé : Quatre voleurs d’un bébé de cinq mois aux arrêts

Le 10 septembre 2022, 4 malfaiteurs ont été interpellés par la Brigade de recherche 3 de Mimboman, apprend Lebledparle. Ils sont responsables du vol du bébé nommé Ngo Messi Celia, âgée de 5 mois seulement.

Il s’agit de : Messi Bernadette Marie Rose 32 ans, Mbarga Luc Marie Bertrand 34 ans, Ndzana Jean Bruno 32 ans et de Njankouo Ayouba 57 ans.

Le commandant de la brigade de recherche 3 de Mimboman qui pilotait l’opération, dans les colonnes de réalité plus, relate les faits du vol. « Le 3 septembre 2022, Dame Mengho Pauline Celia âgée de 22 ans est transportée à bord d’un taxi de Carrousel pour carrefour Ekounou. Le taxi est conduit par le repris de justice Ndzana Jean Bruno qui , durant le trajet , fait comprendre à cette dernière qu’il a son épouse qui vient d’accoucher par césarienne et qu’il a besoin d’une dame qui peut l’aider à lui faire certains repas. C’est donc ainsi qu’elle accepte. En retour, le monsieur lui fait comprendre qu’il peut résoudre certains de ses problèmes. Le dimanche 4 septembre 2022, il donne rendez-vous à la jeune dame au carrefour IPTEC où il est accompagné de Dame Messi Bernadette Marie Rose. Il lui remet alors une somme de 10 000 FCFA pour le repas en question. Messi Bernadette Marie Rose va dissuader Mengho Pauline Celia en la racompagnant chez elle. Arrivée chez la jeune fille, Messi Bernadette Marie Rose se rend compte qu’elle a un bébé de presque 5 mois. Le lendemain, Mengho Pauline Celia revient avec les pommes sautées qu’elle remet à Messi Bernadette qui lui donne rendez-vous le même jour dans un débit de boissons à Carrousel en insistant qu’elle vienne avec son bébé. Pendant qu’ils prennent leur pot, Ndzana Jean Bruno le taximan dit à la jeune maman qu’il veut manger du porc. C’est comme ça qu’ils vont dans un coin situé à une cinquantaine de mètres du lieu où ils étaient. C’est ainsi que Messi Bernadette va s’en presser de fuir avec le bébé pendant que sa mère passe la commande du porc. Ndzana Jean Bruno le taximan lui aussi prend la fuite. Du coup, leurs contacts ne passaient plus. La jeune maman éplorée s’est rendue à la Brigade de Recherches où elle a déposé une plainte. Nous avons lancé dès lors des investigations. Après avoir commis leur forfait, le même jour Ndzana Jean Bruno et Messi Bernadette Marie Rose se sont retrouvés chez Njankouo Ayouba qui est tradipraticien pour certaines pratiques sur l’enfant dont on ignore la nature. Ils ont séjourné chez ce dernier pendant 3 jours avec l’enfant. C’est le 5 ème jour après l’acte que nous avons pu interpeller Messi Bernadette avec son copain Mbarga Luc Marie Bertrand au quartier Ekounou deux chevaux au lieu-dit Nicolas barré avec le bébé en question. Avec la collaboration de la population et des informations recueillies sur le terrain et aussi nos réquisitions, nous avons pu mettre main sur Ndzana Jean Bruno le taximan avec son véhicule et ainsi que sur Njankouo Ayouba. Nous demandons aux populations d’être très vigilantes à bord des taxis. Qu’ils redoublent de vigilance parce que ces personnes utilisent plusieurs modes opératoires pour commettre leurs forfaits », déclare l’Adjudant-Chef Nnengue Julien à Franck Cédrick Bolamo.

La mère du bébé volé dit merci pour le travail abattu par la Gendarmerie et la brigade de recherche 3 de Mimboman. « Je n’ai même pas les mots. Je dis juste merci à la Gendarmerie Nationale et surtout à la Brigade de Recherches 3 de m’avoir aidé à retrouver mon bébé. Merci vraiment. Merci infiniment à tous ceux qui se sont activés pour retrouver ma fille », déclare Mengho Pauline Celia agée de 22 ans.

Ils seront présentés au Procureur de la République aujourd’hui 15 septembre 2022 pour répondre de leurs actes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Jean Blaise Gwet : « Si la France veut stopper l’ampleur du sentiment antifrançais en Afrique, elle doit laisser les Camerounais choisir librement leur candidat en 2025 »

    Jean Blaise Gwet : « Si la France veut stopper l’ampleur du sentiment antifrançais en Afrique, elle doit laisser les Camerounais choisir librement leur candidat en 2025 »

    Crise ivoiro-malienne : Alassane Ouattara demande au Mali de libérer sans délai ses soldats

    Crise ivoiro-malienne : Alassane Ouattara demande au Mali de libérer sans délai ses soldats