in

Vive MANDELA

Vive MANDELA
Vive MANDELA

Vive MANDELA

« Notre bien aimé Nelson Mandela, le président fondateur de notre nation démocratique nous a quittés… » C’est en ces termes que le président Sud-Africain à annoncé au monde entier le jeudi 05 décembre 2013 la mort de Nelson Mandela, idole de tout un peuple

pour son rôle décisif dans la lutte pour le régime ségrégationniste d’apartheid en 1994.

Même si le décès du père de la nation Arc-en-ciel a retenti comme un coup de tonnerre, il n’en demeure pas moins que cette triste nouvelle était déjà attendu vu la dégradation de son état de santé. Nelson Mandela est donc mort à l’âge de 95 ans. Vive Mandela. Dès l’annonce de son décès, le monde lui a rendu un hommage unanime puisqu’il était déjà considéré comme une personnalité majeure de l’histoire du XXe devenue « source d’inspiration » universelle pour ses valeurs de pardon et de réconciliation .Dans les quatre coins du monde le combat de « Madiba » pour l’égalité et la paix a été saluée a juste titre. Drapeaux en berne, émissions et documentaire diffusés dans les chaines de radio et de télévision sur la vie de l’homme, mais surtout les éloges et messages poignants à l’ endroit de l’illustre disparu, ont suffit pour lui rendre hommage. D’aucun ont même dit que Mandela était un Saint au regard de la sympathie du monde a son égard. Mais celui qui de son vivant était déjà considéré comme une « légende » pour reprendre le président Paul Biya disait lui-même par humilité «  qu’il n’était pas un Saint, mais un homme ordinaire donc les circonstances extraordinaires ont fait un leader »

Leader « Madiba » l’a été jusqu’au bout, comme en témoigne l’hommage planétaire qui lui a été rendu le 10 décembre 2013 au stade « soccer city » de Johannesburg en présence d’une centaine de chefs d’Etat. Dans ce stade de « soccer city » l’on aura tout vu : La poigné de main entre un président américain et un président cubain dont la dernière date de 1976 ,François Hollande et Nicolas Sarkozy en conflit depuis 17 mois assis cote à cote, les veuves Winnie Madékizela,Evelyn Mase et Gracia Machel toutes trois unies dans la douleur sans oublié le peuple Sud-Africain huant son président Jacob Zuma lors de son discours. L’on aura aussi tout entendu. Le discours de Barack Obama fustigeant l’hypocrisie de certains dirigeants du monde « …beaucoup de chefs d’Etat se disent solidaires du combat de Nelson Mandela, or, ils ne tolèrent même pas l’opposition dans leurs propres pays… » Comme on peut le constaté, l’effet « Madiba » à amené les uns et les autres à oublier pour quelques minutes leurs différences pour rendre hommage a celui qui était devenu un héros mondial« Au cours de ma vie, je me suis consacré à la défense du peuple Africain. J’ai combattu la domination blanche, et j’ai combattu la domination noire. J’ai chéri l’idéal d’une société dans laquelle toutes les personnes vivraient en harmonie, avec des chances égales. C’est un idéal que Jesper voir se réaliser. Mais s’il le faut, c’est un idéal pour lequel je suis prêt a mourir » déclarait Mandela le 20 avril 1964 au palais de justice de prétoria.Le père de la nation Arc-en-ciel s’en est allé, avec certainement le sentiment de la mission accomplie. Il repose désormais sous son sillon de latérite à l’ombre de sa tribu de Qunu, cette terre qui l’a vu naître un 18 juillet 1918 et qui s’est refermé sur lui le 15 décembre 2013 à 12h45 minutes. Mandela est mort, mais la légende vie.

 

{module articles_international_plus|division}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    « Rendez-vous avec les morts » en dernière projection samedi 21 décembre à Yaoundé

    « Rendez-vous avec les morts » en dernière projection samedi 21 décembre à Yaoundé

    RCA: Un commerçant camerounais égorgé aux abords de l'aéroport de Bangui

    RCA: Un commerçant camerounais égorgé aux abords de l’aéroport de Bangui